Patsy Hubert et Éric Massicotte, résidents de la rue Demontigny, à Trois-Rivières, ont commencé à retirer les sacs de sable de leur terrain.

Inondations: des citoyens en mode nettoyage

TROIS-RIVIÈRES — Bien que le niveau du fleuve Saint-Laurent et du lac Saint-Pierre ne soit pas encore revenu à la normale, des riverains ont déjà commencé le nettoyage de leur propriété. Certains ont commencé à retirer les sacs de sable qui protègent leur résidence, ce que la Sécurité civile déconseille toutefois de faire.

En fin d’avant-midi, dimanche, Louis Tellier et son fils Michael s’affairaient à remettre les sacs de sable utilisés pour protéger leur maison des inondations sur une palette de bois, devant leur résidence de la rue Mauriac, dans le secteur Trois-Rivières Ouest. 

«Ils n’ont pas servi, indique M. Tellier. On n’a pas été inondés cette année, pas plus qu’en 2017 et qu’en 1998. La seule fois où l’eau est montée jusqu’ici, c’était en 1976, quand il y avait eu un embâcle. Mais à l’époque, il n’y avait pas d’aéroglisseur.»

D’autres résidents de la rue des Terrasses-du-Fleuve et des alentours ont eux aussi commencé à ôter les sacs de sable placés autour de leur maison. Même scénario à Nicolet, alors que des piles de ces sacs ont commencé à apparaître en bordure du chemin du Fleuve Ouest, dans le secteur Port-Saint-François. Des citoyens qui résident près du chemin Louis-Gatineau, à Yamachiche, sont eux aussi passés en mode nettoyage, selon le maire de la municipalité, Paul Carbonneau. À Bécancour, les citoyens peuvent amener gratuitement leurs résidus verts, comme les joncs et les feuillages, à l’Éco-centre de l’entreprise Enfouibec, sur la rue Gauthier, dans le secteur Saint-Grégoire. La Ville fera également un ramassage des résidus verts dans la semaine du 20 mai. 

La Sécurité civile recommande toutefois d’attendre que l’on soit sûr que le niveau du lac Saint-Pierre ne remontera pas avant de retirer les sacs de sable. 

«Tant que le niveau demeure au seuil d’inondation moyen ou élevé, on demande aux gens de les conserver, d’un coup qu’un système dépressionnaire arrive et amène beaucoup d’eau. On veut juste s’assurer de ne pas être obligé de les enlever et de les remettre à répétition», explique Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile. 

Le niveau du lac Saint-Pierre est remonté pendant la fin de semaine, pour s’établir à 3,30 m, dimanche après-midi. Il devrait rester stable lundi avant de commencer à baisser, mais cette baisse sera lente, prévient la Sécurité civile.

Nettoyage le 18 mai

Le regroupement de bénévoles SOS Inondation Mauricie se prépare de son côté à donner un coup de main aux riverains samedi prochain, le 18 mai. Les bénévoles, qui ont donné un bon coup de main aux riverains en les aidant à faire les digues de sacs de sable et à les renforcer lorsque les vagues les ont fragilisées, il y a quelques semaines, invitent les citoyens à les contacter pour qu’ils puissent se déployer sur le terrain en fonction des besoins. 

«On fait un appel aux citoyens: informez-nous de vos besoins, lance Stéphane Gendron, bénévole pour SOS Inondation Mauricie. Les gens peuvent contacter leur municipalité ou nous laisser un message sur notre page Facebook et on va aller les aider.»

SOS Inondation Mauricie est d’ailleurs en contact avec plusieurs municipalités, qui vont transmettre les besoins des citoyens qui se sont manifestés. 

Le regroupement invite du même souffle les personnes qui souhaitent donner un coup de main bénévolement le 18 mai prochain à le contacter. Les bénévoles doivent amener des bottes et, si possible, des gants, bien que SOS Inondation Mauricie va tenter de leur trouver des gants protecteurs, nécessaires en raison des bactéries qui peuvent se trouver dans l’eau à certains endroits où l’eau d’égout a été refoulée. 

Stéphane Gendron estime toutefois que la corvée de nettoyage s’étalera sur au moins deux ou trois fins de semaine. 

«Ça va être pire qu’en 2017, parce que l’eau a monté plus haut, donc les débris sont remontés plus loin sur les terrains», indique-t-il. 

Une campagne de sociofinancement a été lancée sur la plateforme GoFundMe, sous le nom «Soutien aux opérations sos inondations». L’argent recueilli permettra d’acheter du matériel pour les bénévoles et les riverains qui n’ont pas d’équipement adapté à l’ampleur de la tâche. 

Selon le bilan provisoire des conséquences des inondations d’Urgence Québec mis à jour dimanche soir, en Mauricie, 351 maisons sont inondées, 345 sont isolées et quatre résidents de Yamachiche n’ont pas encore pu réintégrer leur logis. Au Centre-du-Québec, 170 résidences sont inondées et 29 sont isolées. Une seule personne est toujours évacuée, à Baie-du-Febvre.

Dans l’ensemble de la province, 5245 maisons sont toujours inondées, 3461 sont isolées et 7452 personnes attendent de rentrer chez elles.