Le temps plus frais et sec prévu pour les prochains jours pourrait offrir un léger répit en ralentissant l'augmentation des niveaux des cours d'eau de la région.

Inondations : possible répit dimanche et lundi

Trois-Rivières — Si les eaux ne se retireront pas tout de suite des secteurs inondés en Mauricie et au Centre-du-Québec, les riverains de la région pourraient avoir droit à un léger répit dans les prochains jours, selon les prévisions de la Sécurité civile.

Le niveau du lac Saint-Pierre était en très légère hausse toute la journée, samedi. Il devrait se maintenir aux alentours de 3,6 m dimanche, avant de diminuer lundi. Le niveau de certaines rivières de la Mauricie a toutefois été plus alarmant au cours de la journée.

Le débit de la rivière du Loup a atteint le seuil d’inondation mineure, alors qu’il est passé de 116 m3/s en début de journée à 130 m3/s en début de soirée. La circulation sur la route 349, qui relie Saint-Paulin et Saint-Alexis-des-Monts, se fait d’ailleurs en alternance à la hauteur du rang Saint-Joseph.

La rivière Maskinongé a également connu une rapide augmentation de son débit au cours de la nuit de vendredi à samedi. Cette augmentation s’est maintenue tout au long de la journée de samedi, quoique moins rapide. Le débit de ces deux rivières devrait toutefois diminuer à partir de dimanche.

Le nombre de résidences isolées et inondées dans la région est également moins élevé que vendredi. À Batiscan, on rapporte 75 résidences inondées, contre 100 la veillle.

À Louiseville, 200 résidences sont isolées, contre 250 vendredi soir. À Nicolet, ce nombre est passé de 36 à 30.

Les berges du lac Saint-Pierre se sont transformées en parcours à obstacle pour des canotiers, à Nicolet.

Selon le bilan de la Sécurité publique de samedi soir, 500 résidences sont toujours inondées et 613 sont isolées en Mauricie. À Nicolet et Bécancour, 115 maisons sont inondées et 141 sont isolées.

Dans le reste du Québec, la situation était également en voie de se stabiliser, samedi. La situation en Montérégie et dans les Laurentides restait toutefois préoccupante.

Ralentissement de la fonte des neiges

Le répit attendu pour dimanche et lundi est attribuable aux températures plus fraîches annoncées pour dimanche et lundi. La baisse du mercure devrait avoir pour effet de ralentir quelque peu la fonte des neiges au nord de la Mauricie. La quantité d’eau qui vient gonfler le niveau des cours d’eaux devrait ainsi être réduite pendant ces quelques jours.

«Dimanche et lundi, ça va être plus frais et sec, donc pas de pluie, explique Bernard Létourneau, porte-parole de la Sécurité civile dans la région. Ça va nous donner un répit.»

Selon Environnement Canada, le mercure devrait descendre sous le point de congélation pendant la nuit de dimanche à lundi dans la région, ainsi que pendant la nuit de lundi à mardi, à La Tuque.

Le phénomène de grandes marées a également diminué, ce qui permet au surplus d’eau de mieux s’écouler par le fleuve, souligne M. Létourneau.

Des policiers de la Sûreté du Québec ont patrouillé à cheval dans les secteurs inondés de Nicolet, samedi.

À bout de souffle

La journée de samedi a toutefois été éprouvante pour les riverains et les bénévoles qui leurs viennent en aide. Ils craignent de ressentir dans les prochains jours les conséquences de la pluie qui tombe sur la région depuis vendredi. Les vagues causées par le vent sur le lac Saint-Pierre ont également malmené les digues destinées à protéger les maisons.

«Les digues ont commencé à lâcher les unes après les autres, se désole Stéphane Gendron, de SOS Inondation Mauricie. C’est problématique, surtout quand on se rappelle des dégâts causés par les vagues en 2017. Aujourd’hui (samedi), au moins 80 % des maisons où on est allés, c’était pour refaire les digues.»

M. Gendron indique par ailleurs que plusieurs riverains commencent à être à bout de souffle. «Les deux ou trois premiers jours, ils étaient contents de nous voir arriver, mais là, ils n’en peuvent plus, ils en ont assez», relève-t-il.

La mairesse suppléante de Trois-Rivières, Ginette Bellemare, s’est adressée aux citoyens affectés par les inondations, samedi matin, par le biais de Facebook. Elle leur a demandé de ne pas lâcher prise et a assuré que la Ville et ses employés continuent à travailler sur le terrain pour les soutenir.

«On sait que c’est une épreuve difficile pour les riverains, mais nous sommes là, a-t-elle soutenu. Nos équipes à la sécurité publique surveillent la situation chaque matin pour ajuster nos actions en fonction de la situation et s’assurer de répondre aux besoins.»

Mme Bellemare a également rappelé que le service téléphonique 311 est accessible de 8 h à 20 h chaque jour. Elle a invité les citoyens à le contacter lorsqu’ils ont des inquiétudes ou des interrogations.

Samedi, les militaires déployés dans la région ont fait la tournée des municipalités touchées par les inondations pour inspecter et consolider au besoin les digues érigées pour protéger les résidences. La colonelle Harvey, commandante des troupes terrestres déployées au Québec, a pour sa part rendu visite aux sinistrés de Louiseville. Elle était accompagnée de deux élus fédéraux, soit le ministre François-Philippe Champagne et la députée de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau.