Le Nouvelliste
Sylvie Tardif, coordonnatrice chez COMSEP.
Sylvie Tardif, coordonnatrice chez COMSEP.

«Il faut viser un rééquilibrage»

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Les femmes sont absentes de la toponymie au Québec. Est-ce que cela a un impact quelconque? Absolument, affirme l’historienne Denyse Baillargeon, qui espère que les comités de toponymie vont tenter de remédier à ce déséquilibre.