Le projet d’hôtel et de condos El Franco n’a pas obtenu l’aval de la Ville pour s’implanter là où il souhaite s’implanter.
Le projet d’hôtel et de condos El Franco n’a pas obtenu l’aval de la Ville pour s’implanter là où il souhaite s’implanter.

Hôtel El Franco: la Ville rejette la demande du promoteur

TROIS-RIVIÈRES — Le projet de construction d’un hôtel et de condos à l’intersection des boulevards des Récollets et Jean-XXIII à Trois-Rivières ne verra pas le jour, du moins pas à cet endroit. La Ville de Trois-Rivières a rejeté la demande du promoteur François Veillette de procéder à un changement de zonage qui permettrait la construction du El Franco sur cette intersection, au coût de 14M$.

Le comité consultatif d’urbanisme qui s’est récemment réuni pour discuter de cette demande en est venu à la conclusion que le projet ne cadrait tout simplement pas avec la vision de développement de la Ville pour ce secteur, et a recommandé au conseil de rejeter cette demande.

«Considérant que le projet et les usages visés ne cadrent pas avec la vision d’aménagement de la Ville dans ce secteur, considérant que le terrain s’avère trop exigu pour y implanter les activités projetées et considérant que l’implantation de ce projet à cet endroit comporte une série de contraintes urbanistiques importantes, notamment en matière de voisinage, de circulation, de stationnement et de sécurité publique, le comité n’est pas favorable à sa réalisation à cet endroit et recommande donc au conseil de ne pas procéder à la modification réglementaire demandée», peut-on lire dans la décision rendue.

«Par ailleurs, le projet tel qu’il était présenté empiétait sur un terrain qui appartient à la Ville et que le promoteur souhaitait nous acheter. Mais nous, nous n’étions pas du tout intéressés à vendre cette parcelle de terrain, parce qu’elle se retrouve à un endroit stratégique de la ville, où la densité du trafic est importante et où il pourrait y avoir du potentiel de réaménagement dans le futur si le besoin se faisait sentir», ajoute la directrice des communications de la Ville, Cynthia Simard.


Le promoteur avait procédé à un lancement en grande pompe de son projet il y a quelques semaines, sur les rives du fleuve Saint-Laurent. 

La pré-vente des unités de condos avait même déjà débuté, puisque 18 unités sur la cinquantaine qui étaient à vendre avaient déjà trouvé preneurs. 

Le promoteur François Veillette a indiqué au Nouvelliste qu’il comptait se conformer à la décision de la Ville, et planche déjà sur un plan B. «Nous avons un autre plan en tête, toujours à Trois-Rivières mais sur un autre terrain. Mais il est évident que de devoir retravailler tout ça, ça étire les délais de plusieurs semaines, voire des mois», indique le promoteur.

Si ce second plan ne devait pas aboutir, François Veillette n’écarte pas la possibilité de déménager son projet dans une autre ville. «Le but est de le construire à Trois-Rivières. Maintenant, déménager ailleurs serait le plan C. Il y a un paquet de villes au Québec qui seraient ravies d’accueillir un projet de plus de 14M$», croit-il.