Le 40e et dernier programme de la saison de courses de chevaux à l’hippodrome 3R avait lieu ce dimanche.

Hippodrome de Trois-Rivières: une saison en trois temps

Trois-Rivières — Malgré un début de saison quelque peu laborieux pour les courses de chevaux à l’hippodrome 3R, en plus des nombreux changements au sein de la direction de l’organisation, c’est sur une bonne note que s’est conclu le 40e et dernier programme de la sixième saison de courses de chevaux.

«Les courses en général se sont bien déroulées cet été, mais c’est certain que pour nous, c’était une année un peu plus difficile en raison des nombreux changements dans l’organisation. Mais au cours de la saison, tout s’est placé et est revenu à la normale», soutient la directrice générale d’H3R, Murielle Thomassin.

Même si le début de saison a démarré en dents de scie, la direction de l’hippodrome dresse tout de même un bilan positif de sa 6e saison.

«Malgré le fait que ça n’a pas été une édition record, je suis tout de même satisfaite du déroulement de la dernière année. En plus, en fin de saison, on a vu nos chiffres augmenter, donc ça prouve qu’on s’est amélioré en fin d’année. Au départ, la courbe était négative, elle s’est stabilisée et ensuite, elle a augmenté et on a connu des améliorations», précise Mme Thomassin qui est entrée en poste qu’en juillet dernier.

Assistance au rendez-vous

Signe que l’hippodrome 3R a une clientèle fidèle d’année en année, l’assistance est pratiquement demeurée la même que lors de la précédente édition.

C’est toutefois le Prix d’été qui s’est déroulé en août dernier qui a attiré la foule la plus nombreuse, alors que 5000 spectateurs s’étaient déplacés pour l’occasion.

Des projets pour la prochaine saison

Puisque l’heure était au bilan dimanche, lors de la dernière course de la saison, la directrice générale d’H3R a avoué avoir de nombreux projets en tête pour la prochaine édition, afin d’attirer une toute nouvelle clientèle aux courses de chevaux.

«Afin de diversifier encore plus notre clientèle, j’aimerais organiser des activités ponctuelles pendant toute l’année. On parle ici de spectacles pour mettre plus de vie, mais on pourrait aussi offrir des installations plus familiales avec une balançoire pour les enfants par exemple afin d’attirer des jeunes familles», précise Murielle Thomassin.

En plus des activités ponctuelles, l’hippodrome 3R souhaite miser sur l’application mobile HPI dès l’an prochain. Cette application personnalisée aux préférences de chaque utilisateur permet entre autres de parier à même son téléphone intelligent ou sa tablette, sans avoir à assister physiquement aux courses dans un centre de paris.

Sans parler d’agrandissement à proprement parler, la directrice générale soutient toutefois qu’un réaménagement de l’hippodrome pourrait être au menu prochainement. 

«Dans mes projets futurs, je souhaite faire un réaménagement de l’endroit pour que ça soit plus accueillant, puisque certaines de nos installations commencent à être désuètes. 

On pourrait par ailleurs agrandir le stationnement, à l’endroit où est située la maison de l’exposition, afin d’offrir plus de places de stationnement à nos visiteurs lors des gros événements.»

Récompenser les bons coups de la saison

Afin de souligner les bons coups réalisés au cours de la dernière saison, un gala des Champions aura lieu le 18 novembre. 

Les meilleurs coureurs, entraîneurs et les meilleurs chevaux recevront un trophée lors de cette soirée.