Huguette Bolduc Cadorette accompagne les membres du club LÉO, Cassandra Labarre, Samuel Trudel, Annie-Pier Poirier, Simon Vaugeois, William Matton, Jasmyne Hébert, Coralie Bérubé et Marilou Clément.

Un nouveau club LÉO à La Tuque

La Tuque — Le Club Lions de La Tuque a annoncé la fondation d’un Club LÉO dans le Haut Saint-Maurice. L’intronisation des nouveaux membres, âgés entre 12 et 18 ans, a eu lieu en début de semaine à l’école secondaire Champagnat.

L’objectif visé est de permettre à ces jeunes de développer trois grandes compétences et à s’impliquer dans leur communauté.

«LÉO, c’est une abréviation pour Leadership, Engagement et Organisation. […] On a une structure, ils occupent les postes de président, vice-président, trésorier… C’est la même structure qu’un club Lions. Les jeunes ont été élus par leurs pairs», a indiqué Huguette Bolduc Cadorette, conseillère responsable.

«On se réunit à raison de deux fois par mois. Les jeunes ont déjà commencé à s’impliquer dans différents projets dans la communauté», a-t-elle ajouté.

Les huit jeunes, qui n’en sont pas à leurs premières heures de bénévolat, s’impliquent dans les activités de bingo avec les aînés et travaillent également sur des projets auprès des plus démunis.

Ils sont épaulés par des Lions adultes qui les accompagnent, les guident et les conseillent afin de rendre leur projet à la hauteur de leurs ambitions.

La dizaine de personnes qui gravitent autour du Club LÉO veulent outiller les jeunes afin qu’ils puissent s’impliquer et donner du temps dans leur communauté. L’intronisation est un moment très significatif pour ces jeunes. C’est une façon de démontrer leur engagement et leur motivation envers les membres du club.

«Les jeunes s’engagent officiellement au sein du comité. C’est un moment important», assure Mme Bolduc Cadorette.

Il faut dire que le projet s’est mis en branle l’an dernier avec la rencontre des jeunes avant même leur entrée à l’école secondaire.

«On est allé rencontrer des élèves de 6e année. On a un comité qui a fait une vidéo de présentation pour faire connaître nos œuvres. C’est comme ça qu’on a pu faire connaître le projet LÉO», a noté la conseillère responsable.

Les jeunes peuvent encore se manifester pour joindre les rangs du club LÉO qui peut accueillir jusqu’à 20 participants.