Le complexe d’hébergement pour les travailleurs comprend aux alentours de 140 chambres.

Rémabec s’entend avec ses employés

La Tuque — Le Groupe Rémabec a annoncé qu’un nouveau contrat de travail de huit ans, visant les travailleurs de son usine de sciage Arbec Bois d’œuvre à Parent, a été ratifié par le Syndicat des salariés de l’usine de Parent, affilié à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD).

La convention collective, qui vise près de 100 employés, a été entérinée en début de semaine et sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2025.

«Avec ce nouveau contrat de travail, nous avons maintenant une paix sociale et une prévisibilité qui était nécessaire pour la poursuite des activités de l’usine. C’est la quatrième convention de huit ans que nous signons cette année et ça fait toute la différence. Les discussions avec les travailleurs ont été ouvertes et franches et nous en sommes très reconnaissants», a déclaré Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec.

«Dès le départ, nous avons été clairs sur nos intentions d’assurer la pérennité de l’usine. Depuis mai 2015, ce sont déjà plus de 12 millions de dollars qui ont été investis afin d’en améliorer la productivité. L’excellent climat de travail qui découle de cette entente favorisera la réalisation de beaux projets dans le futur», a-t-il ajouté. 

Rémabec n’est pas sans rappeler qu’une de ses grandes problématiques depuis plusieurs années est l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre. 

L’entreprise a d’ailleurs investi plusieurs millions de dollars afin d’améliorer la qualité de l’hébergement offerte aux travailleurs, une première étape afin de pallier cette situation. On assure que la signature du nouveau contrat de travail sera un autre élément gagnant qui permettra à l’usine de Parent «d’être plus attractive pour les travailleurs actuels et futurs».

«Aujourd’hui, nous sommes très fiers d’avoir une entente de travail à long terme qui permet le maintien de plus de 120 emplois. Avec cette entente, l’usine de Parent offrira des conditions qui feront partie des plus concurrentielles de l’industrie. C’est ce qu’on appelle un contrat gagnant- gagnant. Le Groupe Rémabec est une entreprise qui s’est développée par la détermination, l’investissement, l’innovation et un suivi rigoureux de ses opérations. Rien de tout cela ne serait possible sans une entente et une mobilisation des employés. Aujourd’hui, c’est avec détermination que nous regardons vers l’avenir», a conclu Réjean Paré.