Le maire Normand Beaudoin a accueilli avec plaisir les millions apportés par la ministre Martine Ouellet.

Plus de 4 M$ pour trois projets à La Tuque

Un an jour pour jour après l'annonce de l'annulation du projet de minicentrale Manouane Sipi, la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet, avait de bien meilleures nouvelles pour la Haute-Mauricie. Des investissements de plus de 4 M$ pour trois projets différents ont été annoncés, mardi, à La Tuque, dans le cadre de la tournée exceptionnelle des membres du gouvernement.
La journée a débuté avec l'annonce d'un prêt de 400 000 $ d'Investissement Québec et une aide financière de 200 000 $ du ministère des Finances et de l'Économie à l'entreprise Transfobec Mauricie, pour l'acquisition d'équipements spécialisés visant à diversifier sa gamme de produits.
«Notre volonté était de diversifier notre offre de produits pour accroître notre performance. La production de paillis représente une avenue intéressante, puisqu'elle permet de valoriser les matières premières jusqu'ici inutilisées», a mentionné Nicolas Potvin, président de Transfobec Mauricie.
Deux autres annonces ont suivi. Un montant de 3 M$ sera investi, sur une période de six ans, dans l'acquisition de connaissances sur les ressources minérales dans le secteur du réservoir Gouin, au nord-ouest de La Tuque. Des levés aéromagnétiques seront effectués en 2014 et en 2015 dans le secteur du réservoir Gouin et les travaux de cartographie s'étendront jusqu'en 2020. Ces travaux géologiques se feront en collaboration avec les communautés atikamekws de la région.
Finalement, la phase 2 du Colisée municipal pourra également aller de l'avant, avec une aide financière de 1 M$. Les travaux, dont les coûts sont évalués à 2,4 M$, consistent à réaménager complètement le rez-de-chaussée et le sous-sol du Colisée ainsi que son bloc de services.
«Nous avons des bonnes nouvelles aujourd'hui (hier), et c'était une belle visite de Mme Ouellet», a souligné le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.
Ce dernier a profité de la présence de la ministre pour lui présenter d'autres projets structurants. Le projet de minicentrale, quant à lui, a rapidement été ramené dans les discussions.
«C'est sûr que je reste déçu du projet de Manouane Sipi, c'était un beau projet, mais je ne peux pas le traîner toujours comme boulet. Le projet est là, si jamais les circonstances s'y prêtent on va le faire, mais en attendant on continue d'aller de l'avant», a fait savoir le maire.
La ministre Ouellet, qui avait elle-même mis un terme à ce dossier, a quant à elle souligné qu'il fallait tourner la page. «Ce sont des décisions difficiles et je pense que les gens comprennent ça. J'ai eu l'occasion de rencontrer M. Beaudoin et je pense qu'il faut regarder en avant. On travaille pour faire des projets structurants ici, avec les gens de La Tuque, et c'est ce que je suis venue annoncer ici aujourd'hui (mardi)».
Questionnée à savoir si son passage en Haute-Mauricie, coïncidait avec une opération charme avant de possibles élections, la ministre a répondu que, tout comme lors du caucus du PQ à Carleton, les élus profitaient simplement de leur passage dans la région pour rencontrer les gens sur le terrain.
«C'est important de profiter de l'opportunité que nous avons d'avoir une rencontre dans la région pour mieux connaître les enjeux et les problématiques, mais également de faire connaître ce que le gouvernement fait pour la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec», a précisé Martine Ouellet.