L'église Marie-Médiatrice
L'église Marie-Médiatrice

Marie-Médiatrice ne sera pas transformée en bibliothèque

L'église Marie-Médiatrice de La Tuque ne sera pas transformée en bibliothèque municipale. La structure actuelle du bâtiment ne permet pas de supporter le poids que représentent des milliers de livres. Une étude de la firme d'ingénierie Genivar commandée par la Municipalité de La Tuque estime le coût des travaux de renforcement et de transformation de l'église entre 2 et 3 millions $.
Le conseil municipal a pris la décision de ne pas aller de l'avant avec le projet lors d'une récente rencontre privée. «Le conseil préfère étudier la possibilité d'agrandissement de la bibliothèque municipale actuelle. Nous sommes très loin d'un projet concret, mais c'est l'avenue que le conseil veut prendre», précise le directeur général de la municipalité Yves Tousignant.
L'évaluation de l'étude de la firme Genivar ne prend aucunement en compte l'augmentation des coûts d'exploitation de la bibliothèque, qui augmenterait substantiellement si celle-ci est aménagée dans une église.
Gaston Provencher, le président du conseil de fabrique de la paroisse St-Martin-de-Tours, se dit déçu de la décision de la municipalité de ne pas aller de l'avant avec le projet de transformation de Marie-Médiatrice. «Nous comptions beaucoup sur le projet. D'autant plus que les paroissiens avaient approuvé le projet», explique-t-il.
Le conseil de fabrique a d'ailleurs tenu une réunion mardi dernier afin de se pencher sur les solutions de rechange. «Il est encore trop tôt pour annoncer un projet. Une réunion des marguilliers est prévue pour le 8 avril prochain. Nous devrions prendre à ce moment une décision», précise M. Provencher.
La paroisse St-Martin-de-Tours regroupe six communautés de chrétiens réparties dans sept églises. Gaston Provencher est conscient que la paroisse ne peut plus soutenir autant de lieux de culte. «C'est sûr que nous aurons des choix difficiles à faire.»
L'ex-maire de La Tuque caressait l'idée de déménager la bibliothèque municipale dans les murs de l'église Marie-Médiatrice. Le bâtiment ainsi libéré aurait pu être utilisé notamment par la Société historique du Haut-Saint-Maurice, à l'étroit dans ses locaux actuels du Centre social municipal.
Un cas semblable à Joliette avait inspiré l'ancienne administration municipale et les membres de la fabrique. D'ailleurs, quelques marguilliers de même que des représentants de l'administration municipale et de la bibliothèque latuquoise avaient été séduits par une visite de l'ancienne église Saint-Pierre de Joliette, devenue une bibliothèque municipale en 2007. Le tout a coûté six millions de dollars.