Église Saint-Zéphirin.

Les Latuquois invités à se prononcer sur l'avenir de leurs églises

Le conseil de la fabrique de la paroisse de Saint-Martin-de-Tours a lancé un véritable cri du coeur en constatant ses états financiers en mars dernier. Depuis près d'un an, tous les efforts sont mis en oeuvre pour trouver une solution.
C'est dans ce contexte que la Ville de La Tuque invite toute la population à participer à une soirée de consultation publique sur l'avenir des églises Saint-Zéphirin et Marie-Médiatrice.
«On a fait une assemblée. La réponse avait été très bonne: 150 personnes, on n'avait jamais vu ça. Les gens nous ont fait des suggestions. On a fait beaucoup de changements et de coupures. On a aussi orienté certaines choses et on est allé voir la municipalité pour travailler de concert avec eux autres», a souligné le prêtre de la paroisse, Marc Lahaie.
D'ailleurs, cette consultation a lieu dans le cadre de la démarche conjointe de la municipalité avec la paroisse Saint-Martin-de-Tours, dans le but de trouver une solution durable pour la sauvegarde du patrimoine religieux à La Tuque, tout en respectant la capacité de payer des citoyens. La Ville espère recevoir l'avis d'un grand nombre de Latuquois, puisqu'il s'agit d'une étape très importante pour l'avenir immobilier et patrimonial de la municipalité.
Une étude est présentement en cours. Elle servira à identifier les opportunités disponibles pour chaque église en examinant des comparables, en identifiant également des projets pour la communauté pour ces deux bâtiments. De plus, elle déterminera les conditions de réalisation des projets recommandés.
Cette étude donnera des arguments au conseil municipal et au conseil de fabrique qui auront ensuite à prendre des décisions importantes concernant l'avenir des églises de La Tuque. C'est avec l'objectif d'enrichir cette étude avec les idées et la vision des citoyens latuquois, peu importe leur âge ou leur religion, que la soirée de consultation publique du 26 février aura lieu.
En plus de cette étude d'opportunités, la Ville de La Tuque a octroyé un mandat pour la réalisation de deux autres études en guise de suivi à la demande d'aide de la paroisse Saint-Martin-de-Tours qui n'arrive plus à supporter financièrement les frais associés aux deux bâtiments religieux.
Il s'agit d'une étude visant à évaluer l'état de santé des deux bâtiments et une autre pour trouver des mesures d'efficacité énergétique qui permettront de réduire les frais d'opération. Ces deux études sont aussi présentement en cours.
Bien qu'il soit tout à fait réaliste quant à la situation, M. Lahaie reste optimiste d'en arriver à un dénouement heureux. «Je suis confiant du fait qu'on soit à La Tuque, c'est-à-dire que les réalités sont les mêmes ailleurs au Québec, mais ici la population est plus petite et les gens ont conscience de leur identité», a-t-il souligné.
La rencontre aura lieu le mercredi 26 février, à 19 h, à la Place du Parc, située au 558, rue Commerciale.