Marie-Claude Cantin est l’instigatrice du mouvement de reconnaissance «Ça compte!»

Faire du bien un courriel à la fois

La Tuque — Le mouvement de reconnaissance «Ça compte» a été lancé sur le web le 22 octobre dernier par une enseignante latuquoise. L’initiative, qui a pour but de valoriser ce qui se fait de beau et de positif dans le monde de l’éducation, suscite déjà de l’intérêt jusqu’en Ontario.

Marie-Claude Cantin veut, un courriel à la fois, valoriser, encourager, faire sourire, dire merci et réchauffer le cœur de tous ceux qui le méritent dans le milieu scolaire.

«C’est un mouvement de reconnaissance. Je trouve qu’on entendait souvent du négatif par rapport à l’école. Tout le monde travaille fort, les parents, les élèves, et les enseignants qui font toutes sortes de belles choses.

«J’aimerais en envoyer plein plein plein et ça ne me dérange pas de mettre du temps pour ça. C’est gratifiant pour moi aussi. Ça me rend de bonne humeur et ça me fait du bien à moi aussi. C’est beau ce que les gens écrivent.»

Le processus est simple, il suffit de rédiger votre message et de vous rendre dans l’onglet participer de la page web. L’instigatrice du projet s’occupe du reste.

«Vous pouvez lui faire part d’un geste qu’elle a posé et qui vous a plu, d’une parole réconfortante qu’elle a dite, d’une qualité qu’elle a ou simplement un petit mot pour lui dire que vous appréciez ce qu’elle fait! […] Ensuite, je prends le message, le remettre dans la page avec l’entête, et je l’envoie à la bonne personne.»

C’est dans le cadre de ses fonctions que Marie-Claude Cantin a eu l’idée de cette page web qui va distribuer et multiplier les tapes dans le dos. Depuis deux ans, elle occupe un poste d’enseignante ressource. Elle se déplace donc dans plusieurs classes différentes et elle a eu l’occasion de remarquer «toutes ces petites choses» qui font la différence.

«Ça passe souvent inaperçu», insiste-t-elle.


« J’aimerais en envoyer plein plein plein et ça ne me dérange pas de mettre du temps pour ça. C’est gratifiant pour moi aussi. Ça me rend de bonne humeur et ça me fait du bien à moi aussi. C’est beau ce que les gens écrivent. »
Marie-Claude Cantin

«Je vois des élèves dans toutes les classes. Il y en a qui mettent vraiment beaucoup d’efforts, et ça ne donne pas toujours la note au bout du compte, mais il y a du travail en dessous de ça et ça compte! C’est pour mettre en lumière tous ces petits moments-là. Prendre deux minutes pour dire merci ça peut faire la différence. Le matin, quand tu te lèves et que tu as reçu un courriel, ça fait plaisir», ajoute l’enseignante.

Plusieurs personnes ont décidé de faire la différence. Elle a reçu des messages d’un peu partout au Québec, et même en Ontario. 

«Même si ça ne marche pas, que j’en ai juste dix… Je sais qu’avec dix je ne changerai probablement pas le monde de l’éducation, mais si je peux changer la journée de quelqu’un… Je sais personnellement qu’il y a des journées où j’aurais eu besoin de tapes dans le dos.»

Elle espère que son initiative aura l’effet d’une chaîne, que la personne qui reçoit un message aura le goût à son tour de dire merci.

«C’est un peu idéaliste et je vois ça grand. J’aimerais ça que tout le monde à travers le Québec puisse souligner le beau», a conclu Marie-Claude Cantin.

Le formulaire est disponible sur le site web https://sites.google.com/view/cacompte.