Actualités

«On espère un petit miracle maintenant»

LA BOSTONNAIS — Les étoiles semblaient alignées en ce qui concerne l’avenir de l’église de La Bostonnais. C’est ce que pensait un groupe de citoyens qui avait la ferme intention de reprendre possession du bâtiment. Ils ont toutefois dû abandonner le projet en raison d’un «bail pas d’allure» proposé par les marguilliers de la paroisse Saint-Martin-de-Tours. Le groupe de personnes espère un miracle avant le 15 novembre, date à laquelle la paroisse leur demande de quitter l’établissement.

«J’y crois depuis le début, mais là il faut se rendre à l’évidence: ils ne veulent pas que ça marche. Ils rient de nous avec un bail comme celui qu’ils nous ont proposé […] L’église de La Bostonnais est à la sueur et au sang des citoyens de La Bostonnais. Ce sont eux qui l’ont bâtie, qui l’ont aménagée, qui l’ont entretenue… Ici, on peut la garder et on veut la garder. S’il faut aller jusqu’à l’archevêché, on va le faire», a lancé Rachel Fluet, celle qui mène le dossier de la Fraternité Don Bosco.

Actualités

Des changements qui dérangent

LA TUQUE — Les modifications à l’horaire du Centre de ski municipal à La Tuque ont eu l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux. C’est terminé le ski les vendredis et samedis soir. Une décision difficile à digérer pour certains, mais un passage obligé selon la Municipalité.

«Il y a 500 000 $ de déficit par année. On est une des rares villes qui a encore un centre de ski à son actif. On veut le conserver. […] Le conseil a décidé unanimement de rationaliser les heures de 36 à 29. On a coupé là où il n’y avait pas ou peu d’achalandage pour ne pas pénaliser les gens», a lancé d’entrée de jeu le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Actualités

Christine Jean quitte la présidence

LA TUQUE — Le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ) vient d’annoncer le départ de Christine Jean de la présidence du conseil d’administration, un poste qu’elle assumait depuis 2016. Du même coup, elle tire un trait sur une carrière de 25 ans au Centre d’amitié autochtone de La Tuque où elle était directrice générale.

D’ailleurs, à ce titre, celle-ci aura mené de front plusieurs projets d’envergure, dont le nouveau Centre Sakihikan. La principale intéressée s’apprête à relever de nouveaux défis professionnels, toujours dans la région de La Tuque. Selon ce que Le Nouvelliste a appris, il s’agira d’une fonction de direction générale au sein d’un organisme aussi associé au monde autochtone. Et en entrevue, Mme Jean a fait savoir son intention de rester impliquée dans son milieu.

Des nouvelles de la Haute-Mauricie

Kirano santé ouvre ses portes

Kirano santé, anciennement Santé en Vrac, a ouvert ses portes récemment sur la rue commerciale à La Tuque. Kirano est un mot atikamekw qui signifie «ensemble». Le nouveau local mis au goût du jour offre une superficie près de trois fois plus grande pour les clients. Les propriétaires souhaitent offrir à leur clientèle des produits de haute qualité et le maximum de produits de la région. Une section cuisine a également été aménagée pour des cours de cuisine et éventuellement, dans une phase deux, fabriquer des produits à déguster.

La Source a 25 ans!

L’année 2018 marquera le 25e anniversaire d’existence de l’organisme La Source, Association des personnes handicapées du Haut Saint-Maurice. L’événement sera célébré en grand le 3 novembre prochain au Complexe culturel Félix-Leclerc. Les invités, qui se seront procuré des billets au coût de 35 $, auront droit à un souper, un spectacle et une conférence. On promet également des surprises. Il sera possible également d’assister seulement au spectacle en soirée.

Actualités

L’eau s’invite dans les travaux

LA TUQUE — Les travaux de la nouvelle urgence à l’hôpital de La Tuque ont été perturbés au début du mois par des infiltrations d’eau. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) assure que les fuites ont été trouvées et corrigées.

«Quand les fuites ont été constatées, le CIUSSS et l’entrepreneur ont respectivement avisé les assureurs. Les assureurs ont conclu que ça venait du chantier alors c’est l’entrepreneur qui a signé une action pour corriger rapidement le tout», a indiqué la porte-parole du CIUSSS MCQ, Caroline Paquin.

Actualités

Services ambulanciers en Haute-Mauricie: «On frôle toujours la catastrophe»

LA TUQUE — Les services ambulanciers continuent de causer des maux de tête à La Tuque. Les ambulanciers affirment que la population de la Haute-Mauricie s’est retrouvée sans services pendant plusieurs heures au cours de la fin de semaine dernière. La Ville a également dénoncé la situation lors de l’assemblée publique. Le CIUSSSMCQ s’est toutefois fait rassurant.


«Au-delà des statistiques, le terrain nous parle. C’est une question de sécurité pour la population, on a un grand territoire et il est temps que ça change. Il faut des mesures immédiates. On n’a plus le temps de jouer avec la santé et la sécurité des gens […] On est aussi inquiet pour la rétention du personnel», a lancé le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay devant la dizaine de paramédics de La Tuque présents à la réunion du conseil.

«S’il le faut, on sortira en cavalerie là où il le faut. On veut un dénouement rapide», a-t-il ajouté.

Selon le syndicat, les citoyens auraient été privés de services pendant plusieurs heures lors du dernier week-end. Cette situation problématique aurait été créée notamment parce que les ambulanciers avaient déjà atteint le maximum d’heures sécuritaires imposées par la CNESST et qu’il n’y avait personne pour les remplacer. «On frôle toujours la catastrophe. On est chanceux, il n’est rien arrivé encore, mais c’est une question de temps. On a bien peur qu’il arrive quelque chose parce que la situation ne sera pas encore réglée», a fait savoir Shane Lynch, paramédic et représentant du syndicat à La Tuque.

Le CIUSSSMCQ a toutefois voulu remettre les choses en perspective et rassurer la population. On affirme qu’il s’agit d’une situation particulièrement exceptionnelle et que la population n’a jamais été en danger.

«Ce n’est pas vrai que la population était en danger et il n’y a aucun lien avec le dossier des horaires et la situation de la fin de semaine dernière», a affirmé le Dr François Parent, directeur médical régional des services préhospitaliers d’urgence du CIUSSS MCQ.

Le CIUSSSMCQ explique plutôt la situation par un «concours exceptionnel de circonstances» dû à un achalandage inhabituel principalement lié à des appels qui demandaient un transport prolongé, dont trois pour la zone de Wemotaci et le grave accident sur la route forestière 25.

«C’est vrai qu’il y a eu des problématiques de débordement d’horaire, mais le nombre de fois où deux véhicules tombent en débordement d’horaire comme ça en même temps arrive moins de deux fois par année. On ne laisse pas la population a découvert dans ces cas-là […] À deux occasions durant le week-end, il y a eu un véhicule en déplacement de Saint-Tite. Donc de dire qu’il n’y avait plus de services, c’est plus que faux», a voulu rectifier le Dr Parent.


Actualités

Les travaux débuteront en septembre

La Tuque — Les travaux d’aménagement tant attendus du palais de justice de La Tuque devraient débuter au mois de septembre. Avec les travaux, la superficie du palais de justice sera doublée.

Québec avait annoncé en novembre 2017 une somme de 5,3 millions de dollars pour le réaménagement du palais de justice. Ce dernier sera toujours situé dans le Carrefour La Tuque, mais prendra place dans l’ancienne salle de quilles.

Actualités

«C’est le gros bon sens qui est ressorti»

La Tuque — Gabriel Charest et sa famille auront finalement eu raison de se battre. Le jeune homme de 18 ans atteint d’une maladie dégénérative, l’amyotrophie spinale de type 2, pourra continuer de s’épanouir dans le commerce de ses parents et toucher les prestations monétaires auxquelles il a droit.

«Il y avait possibilité de faire quelque chose avec ça et on a fini par y arriver. C’est très soulageant pour nous. C’est le gros bon sens qui est ressorti de ça. C’est le gros bonheur maintenant», a lancé d’entrée de jeu la mère de Gabriel, Karine Thibault.

Actualités

L'église de Lac-Édouard bientôt vendue?

La Tuque — Une autre église de la région sera vraisemblablement vendue. Des gens de la petite communauté veulent prendre possession de l’église Notre-Dame des neiges de Lac-Édouard. L’Association Quid Novi Lac-Édouard veut en faire un endroit multifonctionnel tout en conservant les célébrations religieuses. Le conseil des marguilliers de la paroisse Saint-Martin-de-Tours a entrepris des négociations dont la dernière rencontre a eu lieu lundi. Les discussions se déroulent bien et on espère finaliser l’entente d’ici le 15 septembre.

«Il y avait une grille d’évaluation dans l’appel de proposition. On a eu deux candidats. Il y avait le prix à considérer bien sûr, mais également un ensemble d’éléments architecturaux qui permettait la continuité du bâtiment. On veut faire en sorte que l’icône de l’église demeure dans le village. On a sélectionné la meilleure proposition et on est en train de discuter avec Quid Novi», a indiqué Remy Beaudoin, marguillier.

Actualités

Des pompiers de La Tuque en renfort

La Tuque — Des pompiers forestiers de La Tuque, sept au total, ont pris le chemin de l’Ontario, jeudi, pour prêter main-forte dans le combat de nombreux incendies. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, soutient l’Ontario qui est aux prises avec de nombreux incendies de forêt.

«Habituellement, nos pompiers partent pour des missions de 14 jours. Ils partent sur une base volontaire et ils étaient très heureux de poursuivre la saison», a souligné Josée Poitras, porte-parole de la SOPFEU.