Sophie Brousseau, technicienne en santé animale à la SPAM (à gauche) et la Dre Anne Marsan, vétérinaire du refuge, ont pris bien soin de la petite Espoir.

Hausse du nombre de cas d'amputation à la SPAM

La Société protectrice des animaux est récemment intervenue dans un nouveau cas de cruauté envers les animaux. La vétérinaire de la SPAM, le Dre Anne Marsan, a dû procéder à l'amputation d'une partie des oreilles et de la queue d'une petite chatte abandonnée de 9 mois souffrant d'importantes engelures et qui, fort heureusement pour elle, a trouvé refuge à la SPAM avant de mourir de froid.
<p>Sophie Brousseau, technicienne en santé animale à la SPAM (à gauche) et la Dre Anne Marsan, vétérinaire du refuge, ont pris bien soin de la petite Espoir.</p>
La chatte, que l'équipe du refuge a baptisée affectueusement Espoir, a été rescapée d'un destin cruel, en janvier dernier, alors que les températures, on s'en souviendra, battaient des records de froid.
Les coussinets des pattes avaient eux aussi subi d'importantes engelures. Espoir fut finalement adoptée après s'être remise de ses chirurgies, mais ses nouveaux maîtres sont revenus la porter à la SPAM deux semaines après, n'étant plus en mesure de la garder. Espoir attend donc un nouveau foyer depuis une dizaine de jours.
Elle se remet remarquablement bien, assure la Dre Marsan, mais personne n'a eu de coup de coeur pour elle encore, peut-être à cause de sa tête qui a maintenant une allure un peu différente.
Pourtant, toute l'équipe en parle comme d'un petit animal extrêmement affectueux qui sait s'entendre autant avec les enfants qu'avec d'autres chats ou avec des chiens.
La Dre Marsan raconte que cet hiver, alors qu'il y a eu d'importantes vagues de froid successives, elle a dû procéder à trois fois plus d'amputations d'oreilles et de queues que les autres hivers.
Le cas d'Espoir, aussi cruel soit-il, n'est donc pas unique. C'est par milliers, dans la région, que des chats et des chiens sans foyer errent dans les rues, beau temps, mauvais temps. Comme l'explique la Dre Marsan, ce ne sont pas nécessairement tous des animaux abandonnés. Certains sont carrément nés dehors et continueront à se reproduire et à générer d'autres animaux errants et souffrants.
La SPAM a donc pris part, hier, à la 2e Journée nationale de la stérilisation animale au Québec organisée par l'Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux afin de sensibiliser la population et les décideurs à l'importance de la stérilisation afin de réduire la surpopulation animale.
Si les engelures ont coûté à la petite Espoir une partie de ses oreilles, elle fait partie malgré tout, dans sa malchance, des chanceux qui ont survécu aux grands froids, cet hiver. «Beaucoup en meurent», fait valoir la vétérinaire de la SPAM.
Avant-hier, hier et aujourd'hui, une quarantaine de chats et de chiens ont été stérilisés dans le cadre de cette opération de sensibilisation tenue en collaboration avec l'Hôpital vétérinaire Rive-Nord et l'Hôpital vétérinaire de Houssart, tous deux de Trois-Rivières ainsi que l'Hôpital vétérinaire Val-Mauricie de Shawinigan et la clinique vétérinaire Grand-Mère.
Cette journée avait pour but de sensibiliser le public et les élus aux bienfaits de la stérilisation des chats et des chiens. Cette chirurgie mineure permet en effet la réduction des animaux non désirés, abandonnés ou négligés qui se trouvent en surpopulation dans les refuges et doivent souvent être euthanasiés lorsqu'ils ne trouvent pas de famille d'adoption.
Selon la Dre Marsan, la stérilisation permet aussi «de réduire plusieurs risques à la santé des chats et des chiens et permet de diminuer de façon significative plusieurs comportements désagréables des animaux fertiles.»
La stérilisation abaisse les risques de contracter des cancers mammaires, des infections urinaires ou des troubles de la prostate, supprime les chaleurs, les saignements ou les miaulements intempestifs chez les femelles, diminue les fugues, le vagabondage, le marquage de territoire et les batailles entre animaux errants.
Rappelons qu'en 2013, la SPAM a hébergé 5000 chats et chiens dont plus de 2000 ont été adoptés ou réclamés.