Le happening électoral de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé a attiré environ 70 personnes.

Happening électoral dans Berthier-Maskinongé: propositions locales et consensus

Yamachiche — Si les quelque 70 personnes ayant assisté au happening électoral dans la circonscription de Berthier-Maskinongé ont pu obtenir des propositions locales défendues par les candidats à l’élection fédérale, certains dossiers abordés durant l’événement ont fait l’objet d’un consensus auprès de ceux-ci.

La Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, en collaboration avec la Corporation de développement communautaire de la MRC et la radio 103,1 FM, organisait ce happening tenu mercredi en fin d’après-midi à la Porte de la Mauricie de Yamachiche. À propos de la rareté de la main-d’œuvre, autant Ruth Ellen Brosseau (Nouveau Parti démocratique) que Josée Bélanger (Parti conservateur) et Yves Perron (Bloc québécois) prônent un allègement du processus administratif encadrant l’embauche de travailleurs étrangers temporaires. Dans ce comté où l’agriculture occupe une place de choix, la gestion de l’offre est revenue sur le tapis. Si Mme Brosseau et M. Perron ont affirmé leur volonté de protéger ce système, la libérale Christine Poirier va aussi dans ce sens même si des brèches ont été créées par les différents accords commerciaux signés par le gouvernement Trudeau. Elle entend soutenir les producteurs agricoles dans l’exportation de leurs produits afin de profiter de ces accords commerciaux.

Luc Massé, du Parti populaire, a martelé les grandes lignes de son parti concernant les tables d’imposition et l’abolition de la taxe sur les produits et services pour permettre aux citoyens d’avoir plus d’argent. Il estime que le Canada doit accueillir moins d’immigrants, mais accueillir les meilleurs.

AbonnezvousBarometre

Le candidat du Parti rhinocéros, Martin «Acetaria Caesar» Jubinville, a déridé la foule en suggérant de régler le problème de main-d’œuvre en favorisant le travail des enfants et d’améliorer l’environnement en utilisant des pailles de plastique pour construire des réseaux d’eau.

À propos de la question environnementale, Josée Bélanger appuie le projet de train à grande fréquence dans le corridor Québec-Windsor et verrait d’un bon œil un arrêt de ce train dans la circonscription de Berthier-Maskinongé. Ruth Ellen Brosseau favorise la mise en place de mesures transitoires et l’implication des gens du milieu pour améliorer la performance environnementale du Canada, alors que le bloquiste Yves Perron parle notamment de protection des berges du Saint-Laurent et du retrait des obus du lac Saint-Pierre. Pour sa part, Christine Poirier vante la politique libérale de faire payer les pollueurs pour réduire les gaz à effet de serre.

Selon le candidat indépendant Alain Bélanger, chaque citoyen devrait poser des gestes simples pour l’environnement, comme ramasser des déchets et récupérer davantage. Sur la question de l’immigration, il estime que le Canada devrait cibler les immigrants francophones afin d’accélérer leur adaptation.

Participation satisfaisante

La directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, Geneviève Scott Lafontaine, se disait satisfaite d’avoir accueilli quelque 70 personnes à ce happening électoral.

«Les gens ont pu apprendre des choses. Le fait d’avoir les mêmes questions pour tous les candidats, ça aide à avoir une meilleure idée», déclare Mme Scott Lafontaine.

Seuls les représentants du Parti vert et du Parti marijuana étaient absents du happening.