Guy Daigle réfléchit sérieusement à être candidat à la mairie de Trois-Rivières.

Guy Daigle intéressé par la mairie de Trois-Rivières: «L’occasion est là»

TROIS-RIVIÈRES — La mairie de Trois-Rivières attire Guy Daigle. L’ancien conseiller municipal réfléchit sérieusement à déposer sa candidature pour succéder à Yves Lévesque et s’il n’en tient qu’à sa famille proche, il fera assurément le saut.

M. Daigle l’admet lui-même, sa décision de se présenter est prise à 85 %.

«La mairie, ça m’a toujours passé par la tête. Mais M. Lévesque (Yves) était là, je n’avais pas l’intention d’y aller. Là, ça se bouscule. Les gens m’interpellent. Beaucoup de monde me dit que j’ai fait mes preuves. Compte tenu de la dynamique dans les derniers jours et du conseil actuel qui regroupe des personnes dynamiques, je veux travailler pour faire avancer la ville. L’occasion est là et j’ai de bons appuis. Mais avant de me lancer, il me reste à valider certaines choses», raconte M. Daigle, particulièrement enthousiaste, lors d’une entrevue réalisée vendredi après-midi.

Cet homme de 52 ans a été conseiller municipal de 1998 à 2017. Il a notamment été membre du comité exécutif, président du comité de la sécurité publique et président de la Société de transport de Trois-Rivières. Il a participé entre autres à la réfection du parc Victoria et y a organisé durant 14 ans le festival Musique en fête.

Lors des deux dernières années de son dernier mandat, Guy Daigle reconnaît avoir été moins présent sur la scène municipale étant donné une situation familiale particulière. Il a pris soin de ses parents vieillissants qui sont décédés. De l’eau a coulé sous les ponts depuis, ses enfants sont des adultes et M. Daigle avoue que la politique commence à lui manquer, lui qui est un retraité de l’usine Aleris.

«C’est dur de sortir la politique d’une personne. J’y pense plus sérieusement depuis que M. Lévesque a quitté. C’est une bonne paire de souliers à chausser. Il était dynamique, présent, on pouvait le rejoindre n’importe quand. Les gens vont s’attendre à avoir le même genre de service.»

À l’écouter parler, le pas à franchir pour confirmer sa candidature semble assez court: Guy Daigle a établi quelques dossiers sur lesquels il entend miser si jamais il est candidat à la mairie.

«L’environnement est un dossier important. Je veux que Trois-Rivières soit plus verte. Le projet de Vision zéro, je ne suis pas en désaccord pour la limite de vitesse, mais je pense qu’il faut revoir la sécurité. Que le conseil pense à la sécurité, c’est très bien. Mais il faut aussi sensibiliser les piétons, les cyclistes, les automobilistes. Il faut s’occuper de l’économie. Et je veux redynamiser le bas du Cap. Mon programme est tout pensé.»

Disant avoir un grand respect pour Jean-François Aubin et Éric Lord, les deux premiers candidats officiels à la mairie, Guy Daigle annoncera sa décision d’ici le début du mois de février.