La journaliste du Nouvelliste Paule Vermot-Desroches alors qu’elle recueillait des dons. On reconnaît derrière David Nollet de TVA, Stéphanie Mercier du Nouvelliste, Amélie Saint-Pierre des Hebdos Mauricie et Rive-Sud, Julie Michaud du Nouvelliste et le coordonnateur de la Guignolée des médias de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Sébastien Turgeon.

Guignolée des médias: le bilan revu à la hausse

Trois-Rivières — Le bilan final de la Guignolée des médias en Mauricie et au Centre-du-Québec est finalement revu à la hausse, après que les bénévoles eurent compilé pendant une partie de la nuit les dons amassés dans les différents barrages routiers aux quatre coins de la région. C’est finalement un montant de 160 761,50 $ qui a été amassé durant la journée de jeudi.

En 2017, la Guignolée avait permis d’amasser un peu moins de 162 000 $. Un bilan pour 2018 pratiquement égal à l’année dernière, ce qui réjouit le coordonnateur de cette importante collecte, Sébastien Turgeon. «Nous avons eu à composer avec une diminution des heures de collectes sur le territoire de Trois-Rivières le matin. Au lieu de commencer à 6h comme les années passées, nous avions le droit de commencer seulement à 8h. Par ailleurs, le chantier dans le secteur Lac-à-la-Tortue empêchait la tenue d’un barrage à cet endroit. Alors dans les circonstances, on peut constater que les gens ont été extrêmement généreux et que c’est mission accomplie», résume M. Turgeon.

En ce qui concerne les denrées non périssables, la Grande guignolée des médias aura permis d’amasser 12,4 tonnes de denrées pour la confection des paniers de Noël dans la région. Un bilan qui sera probablement lui aussi revu à la hausse, puisque des points de collectes continuent de se tenir dans différentes épicerie de la région et ce, jusqu’au 24 décembre.