Grève de trois jours dans dix résidences privées pour aînés: la Résidence Valeo Jean XXIII touchée

Trois-Rivières — Une grève de trois jours débutera à 00 h 01, mercredi soir, dans dix résidences privées pour personnes âgées situées à Québec, Laval, Saguenay, Saint-Jean-sur-Richelieu, Montréal et Trois-Rivières, soit la Résidence Valeo Jean XXIII.

Quelque 950 travailleurs, membres du Syndicat québécois des employés de service, affilié à la FTQ, doivent débrayer les 30, 31 mai et 1er juin. Mais ils détiennent un mandat de grève illimitée qu’ils comptent bien exercer si les négociations pour renouveler les conventions collectives ne progressent pas à leur goût.

Ces syndiqués qui ont différents employeurs privés demandent d’obtenir 15 $ l’heure à l’embauche et des augmentations de 1 $ par année pour un contrat de trois ans. Dans certains cas, ils touchent 13 $ l’heure.

Au départ, la grève devait toucher 11 résidences, mais la grève a été suspendue au Château Beaurivage, à Montréal, pour laisser la négociation se poursuivre.

Mardi, le Tribunal administratif du travail a statué sur les services essentiels à maintenir durant ce débrayage.

«On a de la clientèle lourde à la Résidence Valeo Jean XXIII», a commenté la conseillère syndicale pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, Lynda Michaud, pour justifier des prestations de soins infirmiers à 90 % et de services auxiliaires à 80 % afin «d’assurer la santé et la sécurité des personnes résidentes».

Représentant quelque 85 salariés à cette résidence de Trois-Rivières, elle rappelle que la convention collective est échue depuis le 31 décembre 2018. Une rencontre de conciliation est prévue le 12 juin prochain.

Avec la collaboration de la Presse canadienne