Les bénévoles de la fabrique apportent les dernières attentions à l’église Saint-Paul pour sa réouverture prévue le 26 mars.

Grande cérémonie de réouverture le 26 mars

SHAWINIGAN — Pendant que des citoyens tentent de trouver des solutions pour repousser la fermeture de l’église Saint-Pierre, les catholiques du secteur Grand-Mère et des environs sont davantage tournés vers les célébrations. Le 26 mars à 19 h, ils seront invités à participer à la grande réouverture de l’église Saint-Paul, où un important dégât d’eau condamnait l’enceinte principale depuis décembre 2016.

Vendredi après-midi, des bénévoles de la fabrique s’affairaient aux derniers préparatifs en vue du grand jour. Le 26 mars, la célébration eucharistique sera officiée par nul autre que l’évêque du diocèse de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard. Il profitera de son passage pour bénir l’église dans le cadre de cette réouverture tant attendue. Les sept communautés de la nouvelle paroisse de Sainte-Marie-de-l’Incarnation sont particulièrement invitées à cette célébration.

En décembre 2016, la rupture d’un tuyau relié aux gicleurs avait causé des dommages considérables à l’église. Les assureurs ont estimé à 456 000 $ les travaux nécessaires et 75 % de ce montant sera couvert. Françoise St-Hilaire, bénévole responsable de ce dossier, mentionne toutefois que le montant total de la facture n’est pas encore connu.

La cérémonie du 26 mars sera notamment marquée par le tintement des cloches de l’église pendant six minutes, avant le début de la cérémonie. Elles reprendront leur mélodie après la célébration, pour la même durée.

Un goûter sera offert aux paroissiens au sous-sol, au même endroit où les messes étaient organisées depuis la déveine de décembre 2016. Le chanteur Gilles Descôteaux s’occupera de l’ambiance musicale.

À la suite des rénovations, environ 800 places seront disponibles à l’église Saint-Paul et Mme St-Hilaire souhaite qu’elles soient toutes occupées pour cette soirée. Pour l’histoire, elle mentionne que la première bénédiction de l’église s’était produite le 21 juin 1908, également par l’évêque du diocèse à ce moment, Mgr François-Xavier Cloutier.