De gauche à droite: Pierre Latour, membre de la Fédération québécoise de pickleball, Yves Lévesque maire de Trois-Rivières, Ginette Lapointe, directrice générale de la FADOQ de la région de la Mauricie et Marcel Lemieux, président de la Fédération québécoise de pickleball.

Grand tournoi provincial de pickleball: une première en Mauricie

La FADOQ de la région de la Mauricie et la Fédération québécoise de pickleball ont uni leurs forces afin d'annoncer un partenariat qui permettra de présenter le premier Grand tournoi provincial de pickleball à Trois-Rivières.
L'événement se tiendra les 18, 19 et 20 mai 2018 au Colisée de Trois-Rivières et à l'aréna Claude-Mongrain. La compétition se déroulera simultanément sur 14 terrains.
«Pour nous, il était naturel que ce Grand tournoi provincial de pickleball se tienne dans la ville de Trois-Rivières, car sur les 27 477 membres de la FADOQ de la région de la Mauricie, 11 282 habitent à Trois-Rivières», souligne Ginette Lapointe, directrice générale de la FADOQ de la région de la Mauricie.
Trois-Rivières succède donc à Repentigny comme ville hôtesse de ce tournoi. Ce sont plus de 320 personnes de tous les âges qui sont attendues sur les infrastructures de Trois-Rivières pour l'occasion.
«La Fédération peut procéder à cette annonce, car il se passe quelque chose de particulier à Trois-Rivières. L'engouement et l'enthousiasme entourant le pickleball ici sont spéciaux», mentionne Daniel Gingras, membre de la Fédération québécoise de pickleball.
Au cours des derniers mois, la ligue de pickleball FADOQ Mauricie, qui compte 80 membres, est devenue la plus importante ligue fédérée du Québec.
Volet initiation
C'est la FADOQ qui sera la principale organisatrice de ce tournoi. Elle travaillera en étroite collaboration avec la Fédération québécoise de pickleball. Tous sont d'accord pour y présenter un volet initiation.
«Le défi maintenant est de faire baisser la moyenne d'âge des joueurs afin d'arrêter d'identifier le pickleball comme étant uniquement un sport pour les retraités. Nous allons donc essayer d'intégrer un volet d'initiation lors du tournoi. Cette initiative permettra de recruter des nouveaux joueurs», explique M. Gingras.
Plus de terrains
Comme c'est le cas au parc Masse, la Ville de Trois-Rivières aimerait convertir d'autres patinoires extérieures en terrains de pickleball lors de la période estivale. 
«Nous avons déjà des infrastructures sur place. Des patinoires, il y en a dans tous les secteurs de la ville. Il serait donc possible de les rendre multifonctionnelles, ce qui représenterait une économie de coût importante pour la population», mentionne Yves Lévesque.
Pickleball intérieur
Il sera possible pour les personnes intéressées à pratiquer le pickleball cet hiver de le faire au sous-sol de l'église Saint-Sacrement, au centre Jean-Noël Trudel ainsi que dans les gymnases du Centre sportif Alphonse-Desjardins et dans ceux de l'Université du Québec à Trois-Rivières. 
Rappelons que le pickleball est un jeu qui mélange plusieurs sports de raquette, dont le tennis, le badminton, le tennis de table ainsi que le racquetball. La dimension de la surface est plus petite que celle du tennis, les raquettes sont pleines et la balle est en plastique. 
Les personnes pratiquant ce jeu ont la possibilité d'évoluer en simple ou en double.