La deuxième édition du Grand Prix Snocross de Shawinigan se déroule samedi et dimanche, au Centre Gervais Auto.

Grand Prix Snocross: 70 pilotes affrontent le froid

SHAWINIGAN — Le Grand Prix Snocross est de retour pour une deuxième année à Shawinigan, au Centre Gervais Auto. Malgré les mauvaises conditions météorologiques, plus de 70 participants se sont donné rendez-vous samedi pour s’affronter dans l’une des 17 catégories de la compétition.

Les spectateurs étaient toutefois peu nombreux, comparativement à l’an dernier, à s’être déplacés pour venir voir les pilotes à l’œuvre. En début d’après-midi, ils étaient moins de 200 à assister aux finales.

«Considérant la température, on est contents, indique Keven Hébert, co-promoteur du Grand Prix Snocross de Shawinigan. On aurait aimé avoir plus de monde, mais vu qu’il fait très froid, c’est difficile de faire sortir les gens.»

M. Hébert avait cependant plusieurs autres raisons de se réjouir. La compétition est désormais reconnue par la Ville de Shawinigan, alors qu’elle n’en est qu’à sa deuxième édition. Il se réjouit également de la réponse des pilotes participant à l’événement. «Je dirais que le calibre est un peu plus fort cette année», souligne-t-il.

Plus populaire

La tenue du premier Grand Prix Snocross de Shawinigan a eu pour effet de populariser davantage ce sport dans la région, selon M. Hébert. «C’était moins populaire en Mauricie, mais avec la tenue du Grand Prix l’année passée, il y a déjà de nouveaux pilotes qui ont commencé à s’entraîner, se réjouit-il. Ça a fait boule de neige un peu.»

Peut-être que cet effet d’entraînement se transposera aussi au «snowbike», hybride entre la motoneige et le motocross? Le Grand Prix Snocross de Shawinigan présentait cette année comme nouveauté une catégorie réservée aux adeptes de ce véhicule. «C’est pratique parce que les gens peuvent simplement modifier leur motocross pour en faire, ils n’ont pas besoin d’acheter un autre véhicule», explique Keven Hébert.

Sécurité à l’honneur

Les organisateurs ont profité de la tenue du Grand Prix Snocross pour rendre hommage au champion de la première édition, Nathaniel Bosum, décédé lors d’une compétition à Baie-Comeau le 1er juillet 2018. Un des trophées remis samedi portait d’ailleurs le nom du jeune homme. La sécurité était elle aussi à l’honneur, tout au long de la compétition, alors que ses organisateurs tenaient à rappeler aux amateurs de motoneige et de sports motorisés d’hiver de demeurer prudents sur les sentiers de la région. D’autant plus que cette année, le tracé M1 du Club de motos neige de la Mauricie a été prolongé jusqu’au site de la compétition.

«On voulait rappeler aux gens d’être prudents, de ne pas faire les fous sur les sentiers, explique Keven Hébert. Pour ça, on a la piste (de snocross) ici!»

Le co-promoteur de l’événement assure par ailleurs que le circuit aménagé à l’arrière du Centre Gervais Auto est tout à fait sécuritaire. «C’est quand la piste est gelée que c’est dangereux pour les pilotes, mais là, ce n’est pas le cas, on s’en est assuré, insiste M. Hébert. On a aussi des signaleurs, alors tout est sécuritaire.»

Le Grand Prix Snocross de Shawinigan se poursuit dimanche. Les qualifications ont lieu à 9 h 15 et les finales, à partir de 12 h 45.