Annie Poulin, Mario Gosselin, Stéphanie Rousseau, Benoit Rousseau et Jean-Marc Poulin, de l'équipe Maison Niverville, poursuivent leur préparation pour le Grand défi Pierre Lavoie.

Grand défi Pierre Lavoie: «Nous faisons tout pour réussir»

À moins de trois mois du Grand défi Pierre Lavoie, la préparation des membres de l'équipe de la Maison Niverville de Trois-Rivières avance bien, même très bien. L'entraînement pour parcourir les quelque 1000 km qui séparent le Saguenay-Lac-Saint-Jean de Montréal en juin prochain va bon train et déjà, près de 8000 $ sur les 11 000 $ nécessaires pour participer au Défi ont été amassés.
Dimanche, les membres de l'équipe ont participé à un entraînement de groupe de cardiovélo extrême à la succursale du boulevard Thibeau du Centre athlétique T-R.
«Nous avons travaillé très, très fort. Tout le monde a les jambes très fatiguées, mais nous sommes satisfaits», soulignait peu après l'entraînement Jean-Marc Poulin, un des membres de l'équipe trifluvienne. «Une séance de cardiovélo extrême dure 1 h 30 et est beaucoup plus exigeante.»
L'idée derrière l'équipe de la Maison Niverville, l'équipe numéro 96, vient de Stéphanie Rousseau, une enseignante en éducation physique et une femme très engagée auprès des jeunes. Elle s'est entourée de son frère Benoit Rousseau, un infirmier clinicien aux soins intensifs qui a radicalement transformé ses habitudes alimentaires et s'est mis à l'activité physique de façon plus importante. En 18 mois, il a perdu 75 livres.
L'équipe est complétée d'Anny Poulin, une infirmière praticienne en soins de première ligne qui promeut au quotidien les saines habitudes de vie, de son père Jean-Marc Poulin ainsi que de Mario Gosselin, deux cyclistes aguerris. Ce dernier est directeur à la santé et à la sécurité à la CSST. Le conjoint d'Anny Poulin, Éric Giasson, agira à titre de chauffeur pour l'équipe numéro 96.
«Nous sommes une équipe composée de deux passionnés du vélo depuis longtemps et trois jeunes sportifs. Nous faisons tout pour réussir. Nous travaillons forts», a ajouté Jean-Marc Poulin.
La capitaine de l'équipe, Stéphanie Rousseau, a à coeur la lutte aux maladies orphelines héréditaires. Celle qui travaille auprès des enfants a eu aussi l'idée de faire participer les 500 enfants de l'école Le Petit-Bonheur de Trois-Rivières. Les enfants doivent récolter le plus de cubes d'énergie possible pour le Grand défi Pierre Lavoie. De plus, les profits amassés par l'équipe de la Maison de Niverville, ceux qui excèdent les 11 000 $ demandés par le défi, iront directement à cette école.
Jean-Marc Poulin croit bien qu'il y aura des surplus, car déjà 8000 $ ont été récoltés et les activités de financement ne sont pas terminées. Le 12 avril prochain, Gaétan Leclerc et sa fille Geneviève donneront un spectacle-bénéfice au centre des Ormeaux pour l'équipe trifluvienne.
L'équipe de la Maison Niverville participera à une autre séance de cardiovélo extrême le 30 mars au même centre sportif. Toutefois, il ne restait dimanche que deux places.
Il est toujours possible d'encourager l'équipe de la Maison Niverville en faisant un don dans la section de l'équipe 96 au www.legdpl.com.
Rappelons que le Grand défi Pierre Lavoie doit passer par Trois-Rivières tard en soirée le 14 juin pour une course de nuit. Pierre Lavoie soulignait d'ailleurs au Nouvelliste il y a quelques semaines que le passage à Trois-Rivières sera «unique, coloré et rassembleur».