Pierre Giguère

Giguère ne sera pas fonctionnaire

SHAWINIGAN — Le député libéral de Saint-Maurice, Pierre Giguère, fera connaître après la session parlementaire sa décision concernant son avenir politique. Ceux qui ont parié sur une nomination dans la fonction publique provinciale au cours des prochaines semaines risquent de perdre leur mise.

«Ça ne m’intéresse pas», tranche-t-il. «Je n’ai pas fait de politique pour avoir un poste de fonctionnaire. J’ai toujours ma petite entreprise. Je n’ai jamais fait de politique pour avoir un nanane au bout.»

Au début février, M. Giguère apprenait que son chef, Philippe Couillard, lui avait préféré Julie Boulet dans le comté fusionné de Laviolette - Saint-Maurice pour le scrutin de l’automne. Le député a toujours mentionné qu’il souhaitait encore servir, laissant planer la possibilité de se présenter comme candidat indépendant lors de la prochaine campagne électorale. Par contre, il pourrait également décider d’avaler la pilule et de tenter sa chance lors de l’élection suivante.

«Ma réflexion est avancée», confie-t-il. «Je vais annoncer ma décision à la mi-juin, après la session parlementaire. J’ai fini de remplir mes colonnes (des avantages et des inconvénients de chaque hypothèse). Je ferai l’annonce lors de mon bilan, dans la semaine du 17 juin.»

Bien que prévisible, le choix du PLQ a laissé des traces, surtout que les militants locaux ont été complètement écartés du processus de sélection. M. Giguère s’attendait à rencontrer M. Couillard quelques jours après l’annonce de sa décision, mais ce tête-à-tête ne s’est finalement produit qu’à la fin mars.

Ironie du sort, M. Giguère a publié, la semaine dernière, un intrigant message sur sa page Facebook qui se lisait comme suit:

«Avoir une rencontre et voir qu’ils pensent que j’ai une poignée dans dos, toujours surpris de voir réactions des humains pour bien paraître» (sic). La page a rapidement été effacée.

Questionné sur le fond de ce message, M. Giguère assure qu’il ne faut y voir aucun lien avec la discussion avec son chef.

«C’était une personne que j’ai rencontrée qui m’a pris pour une valise», lance-t-il. «C’est un citoyen qui me suit sur Facebook. Je l’ai enlevé parce que je sais que ça a provoqué des réactions. Certains font des liens avec ça.»

Le PQ avance
Du côté de l’association péquiste de Laviolette - Saint-Maurice, le président, Richard Perreault, s’attend à des développements lors d’une réunion de l’exécutif, lundi. Trois candidats potentiels jonglent avec la possibilité de présenter leur candidature, dont l’ex-député Luc Trudel.

«On devrait en savoir plus à ce moment», souhaite-t-il, rappelant que les aspirants sont souvent déchirés, à quelques mois des élections, entre leur avenir professionnel et leur désir de servir la population.

Du côté de Québec solidaire, rappelons que l’assemblée d’investiture dans Laviolette - Saint-Maurice est prévue le 8 mai.