Geneviève Dubois
Geneviève Dubois

Geneviève Dubois : «J’adore ce que je fais»

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Nicolet — Même si elle juge qu’il est trop tôt pour annoncer ses intentions en vue du scrutin municipal de novembre 2021, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, affirme que «le risque que je revienne est grand».

«J’adore ce que je fais, même si les quatre dernières années ont été un peu difficiles et exigeantes. J’ai une belle équipe à la Ville et une belle équipe d’élus. Je ne sais pas ce qu’aura l’air le portrait en 2021, mais les choses vont super bien quand même», a-t-elle confié.

Élue une première fois en 2016, lors d’une élection partielle à la mairie, et réélue l’année suivante, encore par acclamation, celle-ci se dit en mode survie depuis un an.

«On a commencé ça avec la panne électrique au mois de novembre l’année passée, le directeur qui est parti en congé de maladie, ça fait depuis janvier que je n’ai pas de direction générale, la pandémie et tout ça. Je vais avoir besoin de faire un bilan et d’évaluer aussi le travail que j’ai fait et je me donne ce temps de réflexion aux vacances de Noël. Ce n’est pas aujourd’hui que je vais dire oui», fait savoir la préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska.

Complétant un mandat marqué, entre autres, par des inondations, cette dernière a parlé d’un travail qui est exigeant «et ça dépasse largement le contexte dans lequel on effectue notre travail».

«On est dans le budget, on n’a pas une minute pour réfléchir à qu’est-ce que j’ai envie de faire. Là, je réponds aux commandes, à l’urgence, je suis là et disponible. C’est une décision pour laquelle il vaut la peine de bien prendre le temps. Il faut voir si on a envie de continuer dans le contexte actuel. Et si je prends la décision de continuer, ça veut dire que je suis prête à le faire, peu importe le contexte dans lequel on sera», indique la présidente de la Table des MRC du Centre-du-Québec.

Par ailleurs, même si elle ne peut le garantir à ce moment-ci, la mairesse Dubois aimerait bien annoncer un gel de taxes pour 2021.

«On est en train de finaliser le budget, on va regarder ça en équipe dans les prochaines semaines. C’est sûr qu’on va tenir compte, dans la mesure du possible, de la réalité de la dernière année. Ça a été difficile pour plusieurs citoyens. C’est sûr qu’on va y aller de façon la plus serrée possible pour les citoyens», a-t-elle assuré.