La gare de triage Garneau, à Shawinigan.

Gare de triage Garneau: le CN se fait taper sur les doigts par l'Environnement

La Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada (CN) est sommée de cesser les activités de broyage et d'entreposage de dormants de chemins de fer usagés ayant cours à la gare de triage Garneau, à Shawinigan, jusqu'à ce qu'un plan d'action soit déposé au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP).
C'est le titulaire de ce ministère, Yves-François Blanchet, qui a émis cette ordonnance en vertu des articles 25 et 114 de la Loi sur la qualité de l'environnement.
Les dormants de chemins de fer en question sont composés de bois traité, un matériau présentant des caractéristiques de dangerosité. Les activités liées à sa gestion sont soumises à l'obtention d'un certificat d'autorisation pour assurer un encadrement optimal.
Or, le CN broie et entrepose les dormants sans avoir obtenu le certificat d'autorisation du MDDEFP. De plus, les activités sont réalisées directement sur le sol, et l'analyse d'échantillons a démontré l'émission de contaminants dans l'environnement.
Le ministère demande au CN le dépôt d'un plan d'action visant à rendre acceptable le plan environnemental de ses activités à la gare de triage Garneau.