Geneviève Dubois et les bacs de sable acquis par la Ville de Nicolet.

Gardez vos sacs de sable!

Trois-Rivières — Les riverains doivent s’armer d’un peu plus de patience avant de pouvoir amorcer le nettoyage de leur terrain après la période d’inondation. Les cours d’eau demeurent sous surveillance et les autorités s’attendent à ce que le lac Saint-Pierre remonte d’une quinzaine de centimètres d’ici les 48 prochaines heures, une situation qui incite la Ville de Nicolet à déployer des bacs de sable à l’extrémité de quatre rues donnant sur le fleuve.

Nicolet a investi 25 000 $ dans l’achat de ses bacs sans fond. Les quelque 100 bacs, remplis de deux tonnes de sable chacun, sont placés les uns collés sur les autres pour former un muret de sécurité. La Ville espère ainsi protéger les riverains de la remontée du niveau de l’eau et de tous les débris qui sont ainsi transportés.

«On a fait le choix d’acquérir ces digues, car les avenues sont problématiques à cause du fleuve. On les a reçues durant les inondations. On a su que le niveau va remonter à la fin du week-end. C’est un excellent moment pour les installer», raconte la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

Selon la mairesse, la décision d’acheter cet équipement remonte à plusieurs mois. Passer la commande et recevoir les équipements ont pris un certain temps, étant donné qu’ils sont fabriqués en Italie. Selon la Ville de Nicolet, ce système convient davantage aux besoins de protection le long d’un cours d’eau comme le fleuve.

«On forme vraiment un mur. Et devant le mur, on a mis des blocs de béton pour protéger la digue des arbres et des autres débris», ajoute Sébastien Turgeon, conseiller en communication de la Ville de Nicolet qui profite d’une subvention gouvernementale de 10 000 $ pour l’achat de cet équipement.

Les bacs seront soulevés à la fin de la période d’inondation afin de permettre le ramassage du sable. Mais l’après-inondation n’est pas pour demain. Si le niveau de l’eau du lac Saint-Pierre a été sous les 3,30 mètres, vendredi, le niveau devrait remonter à 3,36 mètres samedi et atteindre 3,42 mètres dimanche. Il devrait même s’élever à 3,52 mètres le 10 mai. Pour revenir sous les trois mètres, il faudra patienter jusqu’au 17 mai, soit quatre jours de plus que prévu il y a peu de temps.

«Ça va remonter tranquillement. On annonce du temps doux en fin de semaine, la neige va fondre, les marées viennent nous influencer, l’eau du lac Ontario aussi. Le message à envoyer aux gens est de garder leurs protections. Il ne faut pas penser les enlever avant le 12 ou le 14 mai. La prudence est de mise. L’eau va remonter», avertit Bernard Létourneau, porte-parole de la Sécurité civile.

Trois-Rivières prévoyait il y a trois jours d’amorcer la période de rétablissement ce week-end. Les prévisions révisées de la Sécurité civile concernant le niveau de l’eau poussent la Ville à mettre le pied sur le frein pour cet aspect.

«La réalité est que la situation est instable, fait part Ginette Bellemare, maire suppléante. On est toujours en situation d’inondation. Il est trop tôt pour parler de rétablissement. La Ville conseille aux citoyens de garder les digues de sacs de sable. Je demande aux riverains d’être patients et prudents.»

La Ville de Trois-Rivières avait prévu installer des conteneurs à déchets au cours du week-end. Cette mesure est mise sur la glace.

Nicolet tiendra sa journée de corvée dimanche, comme prévu. Cette corvée est toutefois pour l’ensemble du territoire, si bien que les zones non touchées par les inondations pourront être nettoyées.