Gala Tête d'affiche: Lise Landry Coup de coeur

Après avoir dirigé la Ville de Shawinigan pendant 15 ans et accompagné son mari dans sa maladie jusqu'à la fin, Lise Landry aurait pu profiter d'une retraite méritée. Elle a plutôt choisi de coordonner les démarches pour permettre l'ouverture d'une maison de soins palliatifs à Shawinigan. C'est pour souligner sa détermination et son dévouement dans la réalisation de ce projet que le jury de Tête d'affiche l'a désignée Coup de coeur pour son édition 2017.
Le dévoilement de cette personnalité Coup de coeur a couronné la 16e soirée reconnaissance Tête d'affiche, tenue mercredi à l'Auberge Gouverneur de Shawinigan. Lise Landry faisait partie des 50 individus et deux couples dont les parcours ont été mis en valeur dans les pages du Nouvelliste chaque lundi dans la dernière année.
Depuis 16 ans, Le Nouvelliste et Radio-Canada présentent chaque semaine le parcours de gens qui se sont distingués par leur implication et par l'exemple qu'ils représentent dans leur milieu, et ce, aux quatre coins de la Mauricie et du Centre-du-Québec. En 2016-2017, les histoires de 28 femmes et 26 hommes de toutes les générations ont été racontées pour les faire rayonner et alimenter l'inspiration qu'elles génèrent.
Cette implication, ce don de soi ou ce courage se sont incarnés à travers les parcours de gens de divers horizons. Des médecins voués à une cause en particulier, des enseignants qui vont au-delà de leurs tâches, des gens qui ont surmonté de graves épreuves ou des bénévoles imbriqués dans l'essor de leur milieu, font partie de l'éventail de citoyens partageant la vertu du dépassement de soi.
Les Têtes d'affiche se sont illustrées dans différentes sphères, des sports à la culture en passant par les loisirs, l'éducation, la santé, l'environnement, la philanthropie ou encore le soutien aux organismes qui s'occupent d'immigrants ou de sans-abris, pour ne citer que ces exemples.
Pour sa part, Lise Landry s'est consacrée à la création de la Maison des Trois colombes, qui devrait accueillir ses premiers patients en fin de vie en janvier prochain. Elle a quitté la vie politique en 2009 pour prendre soin de son fidèle complice Henri, jusqu'au décès de celui-ci en mars 2013. Henri Landry avait reçu un diagnostic d'Alzheimer en 2001, et son épouse s'est résignée à le placer en résidence en 2010.
En créant une maison de soins palliatifs à Shawinigan, Lise Landry propose aux gens en fin de vie et à leur famille un endroit calme et serein pour traverser cette étape. Elle souhaite, pour les personnes en fin de vie, ajouter une alternative au milieu hospitalier ou à la résidence.
«L'hommage que je reçois ce soir n'est pas juste pour moi. C'est aussi pour l'équipe, pour le conseil d'administration, des gens qui m'accompagnent et qui ont dit oui au développement de cette maison-là. La Maison des Trois colombes, c'est la maison de tous les citoyens; on couvre de Maskinongé à La Tuque», a tenu à préciser Lise Landry en allant recevoir son titre de Coup de coeur.
«Pour moi, c'est un cheminement normal. Après 15 ans de mairie, je pense qu'on est là pour travailler pour nos citoyens, on reste toujours impliqué en dedans de nous... Ce soir, je dois vous dire que je suis contente, je suis pleine d'émotions avec toute mon équipe», a conclu l'ancienne mairesse devant la salle qui l'a chaudement applaudie.
Cette 16e soirée reconnaissance Tête d'affiche était animée par l'éditorialiste du Nouvelliste Martin Francoeur, qui a fait remarquer que depuis 2001, 832 personnes avaient été honorées via cette initiative.
Pendant la soirée, des montages vidéo présentaient les réalisations de toutes les Têtes d'affiche, et chacune d'entre elles est montée sur la scène pour recevoir un laminé-souvenir de la page du Nouvelliste leur ayant été consacrée. Des élus et des intervenants de diverses instances de la région étaient présents pour célébrer l'excellence des lauréats.
«Ce que nous voulons à travers Tête d'affiche, c'est trouver une façon de redonner, de partager, de participer, de contribuer, de vous remercier», a pour sa part formulé Martin Cauchon, le propriétaire de Groupe Capitales Médias, dont fait partie Le Nouvelliste. «Nous voulons faire en sorte que tout un chacun, peu importe le secteur dans lequel vous évoluez, qu'on puisse souligner votre mérite, qu'on puisse souligner une action qui peut-être que vue par vous-même n'a pas l'air de faire la différence, mais quand on regarde de l'extérieur, représente une contribution remarquable à vos proches, à votre communauté. Tête d'affiche, c'est de mettre une lumière sur ces gens qui jour après jour travaillent dans l'ombre», a décrit M. Cauchon en qualifiant les lauréats de piliers de leur milieu.
Le comité de sélection de Tête d'affiche est composé du président et éditeur du Nouvelliste Alain Turcotte, du rédacteur en chef du Nouvelliste Stéphan Frappier, de la chef des services français de Radio-Canada Mauricie et Centre-du-Québec, Nancy Sabourin, de Louis Vanasse, retraité du Mouvement Desjardins, de François Roy, retraité du Service des communications de la Ville de Trois-Rivières, et de Martine Pépin, directrice de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec jusqu'à récemment.