Le candidat du PQ dans la circonscription de Champlain, Gaétan Leclerc, a profité de l’investiture de mercredi pour s’entretenir avec Noëlla Champagne, ex-députée de la circonscription.

Gaétan Leclerc sera candidat

Trois-Rivières — Les électeurs de la circonscription de Champlain connaissent maintenant la majorité des choix qui s’offriront à eux lors du scrutin d’octobre prochain. Le Parti québécois (PQ) a officiellement désigné mercredi son candidat. Gaétan Leclerc, le neveu du célèbre chanteur Félix Leclerc, affrontera donc le député libéral sortant Pierre Michel Auger ainsi que l’ancienne procureure de la Commission Charbonneau, la caquiste Sonia LeBel.

Réunis en assemblée d’investiture, les militants péquistes de la circonscription de Champlain ont entériné la candidature de Gaétan Leclerc. Il s’agissait du seul candidat en lice à la succession de Noëlla Champagne, l’ancienne députée péquiste défaite aux dernières élections.

Gaétan Leclerc fait le saut avec le PQ, car il affirme avoir toujours partagé les idées du parti souverainiste. «J’ai toujours aimé les valeurs que le Parti québécois défend. Et les planètes étaient alignées pour l’investiture dans la circonscription de Champlain étant donné que Mme Champagne ne se représentait pas», affirme le nouveau candidat du PQ en précisant qu’il a été approché par l’exécutif du parti.

«J’ai de l’intérêt alors je fais le saut», ajoute-t-il avec enthousiasme.

Natif du secteur Sainte-Marthe à Trois-Rivières, Gaétan Leclerc a résidé une bonne partie de sa vie dans la circonscription de Champlain. Il affirme qu’il connaît bien les enjeux de la région. M. Leclerc soutient d’emblée que la santé est un enjeu majeur pour ses électeurs.

«Il y a même eu des sit-in au centre hospitalier de Trois-Rivières parce que les employés étaient sollicités de façons abusives», précise-t-il. «On va travailler aussi sur les grandes lignes du parti comme la culture, l’éducation et l’économie.»

Le chanteur entend bien être un député présent auprès de ses concitoyens. «Les électeurs ont besoin de quelqu’un de présent dans toutes les sphères pour aider les gens qui ont des problèmes», note-t-il.

Même s’il vient à peine de sauter dans la mêlée, Gaétan Leclerc sait très bien que la partie est loin d’être gagnée. Le PQ est à la traîne dans les sondages et il doit affronter le député sortant Pierre Michel Auger (élu deux fois député de Champlain) et la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Sonia LeBel. Cette dernière a été qualifiée par son chef François Legault de candidate vedette. De plus, les électeurs pourront également opter pour Steven Roy Cullen qui se présente pour Québec solidaire.

«Je suis une personne de la place et j’ai toujours demeuré dans le comté de Champlain. On va travailler très fort dans la campagne électorale pour aller chercher des appuis dans toutes les municipalités qu’on a. Les autres candidates vont faire leur travail et je vais faire le mien en fonction d’aider les gens et me faire élire le 1er octobre», indique Gaétan Leclerc. «Mais dans Champlain, il y a un bon noyau de péquistes. Noëlla Champagne a été ici plusieurs années. J’ai bien confiance.»

Même si la campagne électorale n’est pas encore lancée, le candidat du Parti québécois entend dans les prochains mois aller à la rencontre des électeurs de Champlain. Après tout, l’été offre plusieurs occasions aux candidats de se faire connaître par la population.