Alors que prenait fin un festival de musique country à Las Vegas, un tireur a ouvert le feu sur la foule depuis l'hôtel et casino Mandalay Bay.

Fusillade à Las Vegas: nuit éprouvante pour Guillaume Marchand

C'est un véritable rêve pour le Trifluvien d'origine Guillaume Marchand d'être devenu, depuis le début de septembre, le clavériste permanent de Céline Dion. Ce bonheur a toutefois été assombri par la fusillade qui a fait a moins 58 morts et 500 blessés dans la nuit de dimanche à lundi pas très loin de son hôtel, à Las Vegas.
Guillaume Marchand
«On soupait sur une terrasse pas loin de là», raconte M. Marchand, «à peine 15 minutes avant que je sois de retour dans ma chambre d'hôtel.» C'est alors qu'il aperçoit, du haut de son 26 e étage, une grande quantité de véhicules de police bloquer l'autoroute et la «Strip» (partie sud du Las Vegas Boulevard) où se trouvent la plupart des hôtels, casinos et centres de villégiature.
Voir quelques véhicules de police, ça arrive régulièrement à Vegas, dit-il, mais visiblement, quelque chose ne tournait pas rond. C'est en redescendant dans l'entrée de son hôtel que le musicien s'est fait dire qu'il ne fallait plus sortir. Il a pu prendre conscience de toute l'horreur de ce branle-bas de combat en ouvrant ensuite la télé à CNN.
Les appels téléphoniques et les textos ont immédiatement commencé à circuler dans l'équipe des musiciens de Céline. «Fort heureusement, tout le monde allait bien», raconte-t-il.
Guillaume Marchand a aussi communiqué avec sa conjointe et sa famille pour les rassurer, sachant que la nouvelle allait vite se rendre au Québec.
Même si le drame se passait dans un autre hôtel, M. Marchand a aussi eu le réflexe de mettre le verrouillage supplémentaire sur sa porte de chambre.
«Vers 1 h du matin, j'ai essayé de dormir. À ce moment-là, la télé parlait de deux morts et de blessés.
Il était 6 h du matin, heure du Nevada, lorsque Le Nouvelliste a pu s'entretenir avec Guillaume Marchand. Ce dernier n'avait pus dormir qu'une heure tout au plus. À cette heure, une partie de la «Strip» avait déjà été rouverte de même qu'une partie de l'autoroute.
Guillaume Marchand est sorti de sa chambre, pour essayer d'avoir plus de nouvelles. «J'ai trouvé qu'il y avait une drôle d'ambiance. Les gens se regardaient drôlement, comme si tout ça était surréel», raconte-t-il.
Le musicien de Céline ne cache pas que ce genre de situation n'a rien pour le rassurer. «Au Nevada, les gens ont le droit de porter une arme», rappelle-t-il en soulignant qu'il y a tout de même beaucoup de sécurité au Caesars Palace où se tiennent les concerts de Céline.
Il était fort heureusement en congé, lundi, pour se remettre de ses émotions, mais un concert est au programme mardi. La question s'est posée à savoir si le spectacle aura lieu ou pas, mais s'il y a lieu, «connaissant Céline, ça va être souligné», prévoit M. Marchand.
Le nouveau musicien de Céline sera de retour au Québec pour un mois, le 8 octobre, après une tournée européenne avec la célèbre chanteuse et une série de spectacles à Vegas qui s'est amorcée le 16 septembre au Caesars Palace. Les retrouvailles avec sa conjointe, leur garçon de sept ans et leur fillette de quatre ans sera plus émouvante que d'habitude prévoit-il.