Il fallait être habillé chaudement pour sortir à l'extérieur lundi à Springfield en Illinois...

Froids records aux États-Unis

Une dangereuse masse d'air arctique qui s'étendait mardi du Midwest américain jusqu'au sud des États-Unis en passant par l'est de l'Amérique du Nord a fracassé des records vieux de plusieurs décennies.
Le froid intense empêche des millions de personnes de s'aventurer à l'extérieur et force la fermeture de nombreux établissements.
Les responsables de l'aéroport international Pearson, à Toronto, ont ainsi annoncé mardi sur Twitter un arrêt des opérations au sol au moins jusqu'à 9 heures. Ils ont pris cette décision en raison du froid extrême qui a gelé l'équipement et engendré des problèmes de sécurité pour les employés.
Le mercure est tombé à -27 degrés Celsius lundi à Chicago, la température la plus froide jamais enregistrée dans cette ville pour un 6 janvier. Le refroidissement éolien a poussé la température sous la barre des -40 Celsius en Oklahoma et au Texas.
Les météorologues préviennent que jusqu'à 187 millions de personnes pourraient être éventuellement touchées par ce «tourbillon circumpolaire». Un mercure de -15 Celsius était attendu mardi en Géorgie et en Alabama, contre -23 Celsius à Atlanta et -24 Celsius à Baltimore.
Plus de 30 000 personnes étaient privées de courant dans l'Indiana, tard lundi soir. Les ouvriers tentaient de rétablir l'alimentation électrique alors que la température glissait à -20 Celsius, mais des responsables ont prévenu que certains clients pourraient devoir patienter pendant quelques jours.
Ailleurs, quelque 500 passagers ont dû passer la nuit à bord de trois trains du transporteur ferroviaire Amtrak qui ont été immobilisés par le mauvais temps alors qu'ils se dirigeaient vers Chicago.
Le transporteur aérien JetBlue prévoyait reprendre ses vols mardi matin, après avoir suspendu tous ses vols à New York et Boston lundi. Le transporteur Southwest Airlines a quant à lui annoncé que ses activités reprennent «au compte-gouttes» à l'aéroport O'Hare de Chicago.
Du temps plus doux est attendu vers la fin de la semaine.