Marco Paris est le directeur des opérations de la Société protectrice des animaux de la Mauricie.

Froid: le Havre et la SPA sont occupés

Trois-Rivières — Les froides températures ont amené plus d’achalandage au centre Le Havre de Trois-Rivières et à la Société protectrice des animaux de la Mauricie sans nécessairement causer des débordements hors de contrôle.

Le Havre a 23 lits dans son centre situé dans le secteur Sainte-Marguerite. Cette ressource qui héberge temporairement des gens vivant différents problèmes a dû sortir deux matelas cette semaine afin d’accueillir deux personnes qui se trouvaient sans logis.

«C’est une mesure exceptionnelle, car on ne fait pas ça habituellement. Cette semaine, on était plein. Des gens n’avaient pas reçu leur chèque d’aide sociale, donc elles ne pouvaient pas se chercher un logement ou une chambre avant de quitter le centre. Et deux personnes avaient besoin d’hébergement. On les a installées sur des matelas placés dans le salon. On ne voulait pas laisser ces gens dehors. Il fait très froid. On s’adapte», observe Michel Prescott, intervenant à ce centre depuis 28 ans.

Une des deux personnes ayant eu recours à l’hébergement d’urgence est une femme qui venait de terminer un séjour en prison. Étant donné qu’elle n’avait aucune ressource autour d’elle pour l’héberger, elle a fait appel aux services du Havre.

Certains bénéficiaires du Havre ont toutefois quitté le centre à la fin de la semaine. Ceux-ci ont reçu leur prestation d’aide sociale pour le mois de janvier et ont pu trouver une autre solution d’hébergement. Le Havre a donc quelques lits disponibles pour les gens en besoin d’hébergement temporaire.

Pas de débordement à la SPA

À la SPA de la Mauricie, les basses températures peuvent faire grimper le taux d’occupation dans le refuge. Depuis le début de la vague de froid, la journée de jeudi a été la plus occupée pour l’arrivée de chats errants, entre sept et 10. Mais il reste encore un peu de place au refuge trifluvien, comme l’explique Marco Paris.

«Pour les chiens, on n’est pas plein. Pour les chats, il y a environ 90 places et il reste une dizaine de places. Le refuge ne déborde pas. On est en contrôle», mentionne M. Paris, le directeur des opérations de la SPA de la Mauricie.

En raison de la froideur, les chats qui arrivent à la SPA sont susceptibles de présenter des engelures, principalement aux pattes et aux oreilles. Si des citoyens trouvent des chats errants, ils sont invités à les apporter à la SPA où un vétérinaire va les évaluer. 

L’amputation de certaines parties du corps de l’animal peut être nécessaire. Mais le but est de le remettre en bon état pour qu’il soit mis en adoption.