Marie-Christine Tessier, chargée de projet pour la CDEC, Richard Maziade, directeur de la résidence Le jardin, bénéficiaire du service Frigo Free Go et Nathalie Bruneau, directrice Au Bon Citoyen. Ils sont très fiers du succès de leur projet.

Frigo Free Go: un bilan positif

Trois-Rivières — Le comité du Frigo Free Go de Trois-Rivières est très fier d’affirmer que le projet pilote du frigo libre-service est un franc succès. Ce projet entraînera l’arrivée d’un nouveau Frigo libre-service au printemps, dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine. Ce projet sera soutenu par l’organisme Au Bon Citoyen. Ce nouveau frigo sera mis à la disposition de la population en permanence.

«Nous avons établi que plus de 2000 livres de denrées ont été sauvées du gaspillage depuis les trois derniers mois. Ce chiffre ne compte pas tous les dons qui ont été remis par les citoyens», explique Marie-Christine Tessier, chargée de projet pour la Corporation de développement économique communautaire. Les produits transformés et préparés sont maintenant acceptés dans le frigo de l’Auberge internationale. Les citoyens demeurent aussi invités à déposer des fruits, des légumes, du pain et des dérivés du pain. Plusieurs partenaires se sont joints à cette initiative depuis son début en octobre dernier. «Le frigo libre-service fonctionne grâce à nos différents partenaires. À ce jour, c’est près de 30 partenaires qui travaillent avec nous. La valeur de cette contribution est de 11 598 $», affirme Mme Tessier.

Un nouvel outil nommé zéro gaspillage sera aussi offert aux partenaires afin de leur donner une meilleure visibilité. Grâce à l’autocollant à l’effigie de Frigo Free Go, il sera dorénavant plus facile d’identifier la communauté zéro gaspillage. Le nouveau partenaire de Frigo Free Go, Le Bon Citoyen, a pris la décision d’emboîter le pas en diminuant le gaspillage au sein de l’organisme. «Le gaspillage est un sujet qui nous touche beaucoup. Nous allons maintenant récupérer les sacs, les crêtes d’œuf, les contenants de plastique et les bocaux», affirme Nathalie Bruneau, directrice Au Bon citoyen.

Rappelons que cette initiative a été développée initialement par la Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke en 2016. L’objectif de cette initiative avait comme but premier de lutter contre le gaspillage alimentaire. Selon les statistiques de Recyc-Québec, de 30 à 40 % des aliments sont gaspillés au Canada, ce qui représente une valeur de plus de 31 milliards de dollars.