Frédéric Dion de retour à la maison!

Une soixantaine de personnes étaient réunies ce matin pour accueillir Frédéric Dion, l'aventurier trifluvien qui a réussi à retrouver le chemin de la civilisation, 11 jours après s'être fait larguer au nord du 52e parallèle.
Le plaisir de revoir sa famille est pour lui proportionnel à l'effort qu'il a investi dans son aventure de survie disons, extrême et pas toujours facile, on s'en doute.
«Plus on met d'effort, plus on a droit à un plaisir plus fort. Pour moi, l'effort est récompensé par la joie de les revoir», a-t-il dit en regardant sa conjointe Caroline et leurs deux filles Adélie et Danëlle, une fois descendu de son embarcation, chez Maïkan Aventure.
«Ça n'a pas été facile. Je savais que ce serait difficile, mais je ne m'attendais pas à avoir autant de bibittes, autant de pluie, et si peu de nourriture», a résumé Frédéric Dion en identifiant les facteurs qui ont intensifié les défis qu'il s'était lancés.
L'aventurier s'est nourri de bleuets, de quelques truites et de... fourmis. Hier soir, une fois arrivé dans un village, il s'est régalé d'un hamburger et de frites. Il avoue qu'à compter d'aujourd'hui, «tout va goûter meilleur, le lit va être plus confortable et ma blonde va être plus fine»!
Plus de détails dans Le Nouvelliste du samedi 18 août