Framboises infectées: des centaines de personnes touchées en région

MONTRÉAL — Des framboises congelées importées de Chine ont rendu malades des centaines de personnes l’été dernier au Québec, dont plusieurs en Mauricie et au Centre-du-Québec, et en ont probablement tué certaines, selon un récent bilan de la santé publique.

Les petits fruits contaminés par un virus ont entraîné une grande vague de rappels parce qu’ils ont été utilisés par des transformateurs alimentaires – des brasseurs, des pâtissiers et des glaciers, par exemple – en plus d’être cuisinés par des cafétérias d’hôpital ou de résidences pour aînés.

Les framboises étaient contaminées par un norovirus, un type de virus très contagieux qui provoque des gastroentérites souvent longues et sévères. Au moins 724 Québécois sont tombés malades, un nombre qui ne représenterait que «la pointe de l’iceberg».

Selon le Dr Yves Jalbert, directeur de la protection à la Direction générale de santé publique du ministère de la Santé, il est évident qu’il y a eu des décès durant cette période, sans toutefois pouvoir en préciser le nombre. La santé publique ne suit pas l’évolution de chacun des malades infectés. 

Cinq régions du Québec auraient été touchées par la présence de ce virus. Selon les chiffres révélés par le Ministère de la Santé et des Services sociaux, c’est en Mauricie et au Centre-du-Québec que la contamination a été la plus forte, avec un total de 345 cas entre les mois de mars et de mai dans six résidences pour personnes âgées approvisionnées par la même cuisine centrale.

Avec Le Nouvelliste