La formation accélérée des préposés aux bénéficiaires commencera mercredi.
La formation accélérée des préposés aux bénéficiaires commencera mercredi.

Formation des préposés aux bénéficiaires: les cégeps collaborent

TROIS-RIVIÈRES — Le Cégep de Trois-Rivières et le Cégep de Shawinigan apportent leur collaboration à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy pour offrir la formation accélérée de préposé aux bénéficiaires à compter de mercredi.

Grâce à une entente avec le Cégep de Trois-Rivières, des cours seront offerts à cet endroit et l’établissement fournira un enseignant. Les élèves auront accès à des laboratoires avec les équipements reliés à l’exercice de leur métier.

À Shawinigan, le Cégep rendra disponibles laboratoires et salles de classe.

«C’est une belle collaboration interdisciplinaire et entre les établissements. Avec la règle de distanciation et le fait qu’on doive lancer les cohortes en même temps, on avait un problème au niveau de l’espace», commente Anne-Marie Bellerose, coordonnatrice du secrétariat général, des communications et de la gestion documentaire de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Cette entente prévoit que l’utilisation des locaux et les services d’une ressource seront payés par la Commission scolaire.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy va amorcer la formation mercredi au lieu de lundi. Les deux jours supplémentaires sont nécessaires à l’organisation des cours qui accueilleront 399 personnes.

C’est le Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec qui s’est occupé de recruter les 399 personnes parmi les quelque 5000 candidatures reçues.

Un premier filtre a été appliqué par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Les commissions scolaires ont ensuite vérifié la disponibilité des candidats quant aux horaires de travail (quarts de jour, de soir et de nuit, sept jours par semaine). Ce premier tri a fait en sorte que 1193 candidatures ont été considérées par le CIUSSS. De ce nombre, 634 personnes ont été retenues pour l’étape de l’entrevue.

«On a basé le choix sur la répartition sur le territoire selon nos besoins et sur la base du premier arrivé (à l’inscription), premier servi. Les 634 entrevues ont été menées par une équipe de 20 personnes», explique Guillaume Cliche, agent d’information du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

La liste des 399 élèves devait être communiquée aux établissements d’enseignement vendredi.

Les Commissions scolaires des Bois-Francs et des Chênes offriront elles aussi cette formation à compter de mercredi. Les Bois-Francs auront un lieu de formation à Nicolet, soit à l’école d’agriculture.

Le gouvernement Legault a lancé il y a près de deux semaines les inscriptions pour cette formation accélérée. Les élèves qui seront en classe la semaine prochaine recevront une attestation d’études professionnelles. Ils pourront uniquement œuvrer en CHSLD. Durant toute leur formation de 375 heures, ils recevront une bourse de 760 $ par semaine. Les frais de scolarité sont assumés par le gouvernement. En revanche, ils s’engagent à travailler durant au moins un an à la suite de la fin de leurs études.

Ce type de subvention gouvernementale s’ajoute à celle annoncée l’été dernier pour les futurs préposés aux bénéficiaires qui suivent la formation standard de 870 heures. Le gouvernement offrait jusqu’au 1er mars dernier une bourse de 7500 $ pour ces élèves qui peuvent aussi avoir accès aux programmes réguliers de prêts et bourses. Pour obtenir cette bourse, les élèves doivent travailler durant au moins deux ans à titre de préposés, au sein du même CIUSSS, dès la fin de leurs études.

Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec avait 128 bourses disponibles. Quelque 99 personnes en ont une.

Les frais de scolarité reliés à la formation standard de préposés aux bénéficiaires sont de 340 $.