Les jeunes ambassadeurs du projet Sunny Action ont été mis à l’honneur lors d’une soirée reconnaissance au Musée des Cultures du Monde, à Nicolet, samedi soir. Plusieurs acteurs sociaux et du monde municipal étaient présents.

Fondation Sunny D. Extrême: Le projet toujours en croissance

NICOLET — La Fondation Sunny D. Extrême a rendu hommage à ses bénévoles et dévoilé le nom de ses ambassadeurs de l’année, samedi soir, au Musée des Cultures du Monde de Nicolet.

Le président de la Fondation, Alain Desbiens, a profité de la soirée pour faire le bilan de cette septième saison. Cette année, 195 bénévoles de 12 à 17 ans de la région ont pris part au projet Sunny Action. Ces jeunes se sont impliqués auprès de 2290 aînés vivant dans les 23 centres d’hébergement du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, leur rendant visite et participant avec eux à diverses activités au cours de la période estivale, pour un total de 8000 heures de bénévolat. Le projet a été déployé cette année dans quatre autres régions du Québec, une opération ambitieuse, mais qui se déroule rondement, assure M. Desbiens.

«C’est un bilan positif sur toute la ligne. On grossit toujours, on a presque doublé nos effectifs et le nombre d’heures monte: c’est en croissance. On visait à desservir 100 à 120 CHSLD l’an prochain et on devrait y arriver», croit-il.

Lors de la soirée, la Fondation Sunny D. Extrême a nommé ses ambassadeurs, des jeunes choisis par les intervenants du CIUSSS MCQ et honorés pour leur engagement exemplaire. Des bourses de 100 $ chacune, pour un total de 15 000 $, ont été remises à de jeunes bienfaiteurs.

L’objectif de Sunny Action est double: amener les jeunes à devenir des citoyens engagés, en développant des aptitudes et habiletés comme la capacité d’écoute, le travail d’équipe, le sens d’observation et de la logique, tout en permettant de briser l’isolement que vivent les aînés. M. Desbiens croit également que l’expérience vécue avec les aînés peut inciter les jeunes bénévoles à choisir une carrière dans le milieu de la santé, ce qui serait assurément bienvenu alors que la pénurie de main-d’œuvre y est forte.

Bien que le projet Sunny Action se déroule pendant la période estivale, quelques écoles y participent pendant l’année scolaire. Dans la région, c’est le cas d’élèves du Séminaire Sainte-Marie, qui rendront visite au cours des prochains mois aux résidents de la résidence privée Maison Olivier de Shawinigan. Il s’agit de la deuxième année que l’école participe à un tel projet.

La Fondation Sunny D. Extrême a été mise sur pied par M. Desbiens à la mémoire de son fils, décédé en 2007, qui était très impliqué auprès des personnes âgées.

Les jeunes intéressés à devenir bénévoles pour le projet Sunny Action peuvent s’inscrire en ligne, sur le site internet de la Fondation, de même que dans les écoles et CHSLD participants.