Devant: la responsable de la campagne de financement de La Tuque, Lise Beaulieu et son mari Jean-Guy Beaulieu sont entourés par Francine Lacroix, coordonnatrice au bénévolat et collecte de fonds Trois-Rivières et Caroline Bérubé, mairesse suppléante de la Ville de La Tuque. Derrière: Francine Bordeleau, directrice générale de la Caisse Desjardins de La Tuque et présidente d’honneur, Luce Girard, directrice, Centre régional et Hôtellerie de la Mauricie de la Fondation québécoise du cancer et Mireille Prince, relationniste pour la Fondation québécoise du cancer.

Fondation québécoise du cancer: plus de 12 200 $ amassés à La Tuque

LA TUQUE — La campagne de financement pour l’Hôtellerie de la Mauricie de la Fondation québécoise du cancer a permis d’amasser plus de 12 200 $ à La Tuque en 2018. Le montant a été dévoilé avec beaucoup d’émotions, mardi, lors du déjeuner des bénévoles.

Un vibrant hommage a également été rendu à Lise Beaulieu pour ses 10 ans d’implication.

«Chaque fois on est un peu étonné du résultat, mais cette année on va encore plus loin. C’est une année extraordinaire. C’est un beau cadeau pour tout le monde», a lancé Lise Beaulieu.

L’Hôtellerie de la Mauricie est un centre d’hébergement pour les personnes en période de traitement qui leur facilite la vie. C’est après un séjour dans cet établissement que Lise Beaulieu a décidé de s’impliquer il y a 10 ans.

«Je ne sais pas pourquoi, tout s’est fait naturellement quand j’ai terminé mes traitements. Je voulais redonner au suivant», lance-t-elle.

Impossible de marquer un moment fort pour Mme Beaulieu. Cette dernière affirme que chaque année a été un moment marquant.

«Chaque moment était spécial. On était toujours heureux de ce que la population nous donnait. La population de La Tuque a été extrêmement généreuse et elle l’a prouvé encore cette année […] Je suis contente que les gens de La Tuque puissent profiter de l’Hôtellerie, savoir qu’elle existe et qu’il y a des activités pour leur faire oublier qu’ils sont malades», note Mme Beaulieu.

Même s’il était venu le temps de céder sa place, Lise Beaulieu insiste pour dire qu’elle ne sera pas très loin et toujours prête à apporter son aide.

«C’est difficile de tourner la page après tant d’années, mais il est temps de laisser la place à d’autres qui pourront amener leurs propres idées. Je serai toujours là quand même pour aider, parce que j’ai beaucoup d’amour pour l’Hôtellerie. C’est un endroit sécuritaire, familial et rempli d’amour».

La Fondation québécoise du cancer ne pouvait pas passer à côté de cet hommage à une grande dame qui a beaucoup donné à l’organisme.

«Des bénévoles qui s’impliquent de cette façon-là pour nous, c’est vraiment exceptionnel. On est bien heureux de souligner son apport à la Fondation.

Elle a fait connaître la Fondation et ses services dans la région de La Tuque. On la remercie chaque année, mais là 10 ans, c’était spécial. C’est une ressource importante pour la région», a indiqué Luce Girard, directrice, Centre régional et Hôtellerie de la Mauricie de la Fondation québécoise du cancer.