Marc-André Bergeron sera le président d’honneur de la troisième édition du souper-bénéfice de la Fondation leucodystrophie, section Mauricie. Il est accompagné de François Boudreau, président de la section régionale de la fondation et de Breen LeBoeuf qui assurera la portion musicale de la soirée.

Fondation leucodystrophie: troisième édition du souper-bénéfice [VIDÉO]

Trois-Rivières — C’est lors d’une conférence de presse chargée en émotion que la Fondation leucodystrophie section Mauricie a annoncé la tenue de son troisième souper-bénéfice. Une troisième initiative qui permet à François Boudreau d’honorer la promesse faite à ses jumelles, Ariane et Jasmine, décédées en 2014, à l’âge de 2 ans, de cette impitoyable maladie.

« C’est quelque chose qui vient me chercher aussi personnellement puisque j’ai des enfants  »
Marc-André Bergeron

Bien que la douleur soit encore vive dans le cœur de ce père de famille, il s’efforce de rester fort et de redonner au suivant notamment en amassant des fonds qui pourront aider à trouver un traitement pour cette maladie qui affecte la gaine de myéline, une matière qui entoure la fibre nerveuse et qui assure la bonne circulation des messages nerveux.

«Je suis très fier d’organiser cet événement et de voir les gens qui embarquent. C’est quand même difficile parce qu’on veut atteindre certains objectifs. Des fois c’est un bon stress, des fois c’est un moins bon stress», raconte M. Boudreau qui se dit très privilégié de pouvoir compter aussi sur le président des Aigles et ancien joueur de la Ligue nationale de hockey, Marc-André Bergeron, qui agira à titre de président d’honneur pour la campagne 2019. «Trois-Rivières, ce n’est pas une grande ville comme Montréal, donc il faut tenter chaque année d’aller rejoindre des gens que nous n’avons pas été en mesure d’aller rejoindre l’année précédente. Ils ont des contacts qu’on n’a pas, alors d’année en année on bâtit notre liste de contacts. Il faut aller chercher d’autres milieux, d’autres personnalités qui nous amènent du monde pour les soirées-bénéfices.»

Le président d’honneur n’a pas hésité à s’associer à la cause défendue par François Boudreau et il a même décidé d’entraîner toute l’organisation des Aigles avec lui. «On est un organisme qui touche à beaucoup de familles alors on est très près des enfants et de notre communauté. De plus, c’est quelque chose qui vient me chercher aussi personnellement puisque j’ai des enfants», raconte l’ancien joueur du Canadien. «On essaie médiatiquement d’en parler au plus de gens possible. On a l’avantage d’être présent sur les médias sociaux et d’être en contact avec les médias. On connaît toutes les bonnes personnes alors on utilise notre réseau, peu importe la façon, pour aider la cause avec notre grande famille.»

De plus, Breen Leboeuf a accepté de divertir les convives lors de la soirée animée par Stéphane Beaulac qui se tiendra le 3 avril prochain au Complexe Laviolette. Le musicien a d’ailleurs souligné le travail des gens qui s’impliquent pour la Fondation. «C’est bien de travailler avec une équipe qui sait poser des gestes concrets et pas seulement dire que c’est très triste.»

Lors de la création de la branche régionale de la Fondation, l’objectif était d’amasser 200 000 $ en cinq ans. Les deux dernières années ont permis de remettre près de 110 000 $ afin d’aider la recherche et de soutenir les familles qui sont affectées par la maladie. «Les objectifs sont faits pour être atteints, mais bien pour être dépassés», souligne M. Boudreau qui est confiant que la générosité des gens sera encore au rendez-vous cette année.