Fleuve Saint-Laurent: les opérations de déglaçage commencent lundi

TROIS-RIVIÈRES — Les opérations de déglaçage printanier de la Garde côtière canadienne commenceront lundi, à la hauteur de Gentilly.

Ces opérations se dérouleront sur quelques semaines et pourraient toutefois débuter plus tard, selon les besoins opérationnels ou les conditions météorologiques, prévient la Garde côtière. Elles ont pour but de libérer le fleuve Saint-Laurent des banquises qui se sont formées sur ses rives au cours de l’hiver. Elles visent également à prévenir les embâcles et les inondations lors de la débâcle du printemps en dégageant les embouchures des affluents du fleuve de leurs glaces.

La garde côtière recommande fortement aux promeneurs, pêcheurs et motoneigistes de ne pas rester sur la glace s’ils aperçoivent le brise-glace ou les aéroglisseurs dans le secteur où ils se trouvent. Des mouvements de glace peuvent en effet se produire lors du déglaçage et mettre en danger les personnes qui se trouvent dans les environs. Les personnes qui ont laissé des installations ou du matériel sur la glace doivent également les rapporter sur la rive avant le début des opérations.

Pour mener à bien ces opérations de déglaçage, la Garde côtière mobilisera les aéroglisseurs NGCC Mamilossa et NGCC Sipu Muin. Un brise-glace pourrait également être mis à contribution pour briser d’éventuels morceaux de glace de grande dimension partant à la dérive sur le chenal. Les brise-glace de la garde côtière sont reconnaissable à leur coque rouge ornée au centre d’une bande transversale blanche et à leurs cheminées blanches arborant une feuille d’érable. Les aéroglisseurs émettent quand à eux un bruit s’apparentant à celui d’un avion, puisqu’ils se déplacent sur un coussin d’air.