Le mauvais temps devrait laisser place aux températures plus clémentes vers le milieu du mois de mars

Fin d’hiver rude en attendant le printemps

La Tuque — Alors qu’une tempête rappelait aux gens que l’hiver était loin d’être fini lundi, Météo Média a amené un peu de chaleur dans l’esprit des citoyens en annonçant que le printemps arriverait dès la mi-mars, près d’un mois en avance si l’on compare à l’an dernier. Toutefois, la neige continuera de s’accumuler d’ici là.

«Le 20 mars à 17h58, ce sera l’équinoxe du printemps, ça, on est certain, mais il y a aussi d’autres choses dont on est sûr. On a regardé les conditions atmosphériques et on a vu que la situation actuelle va durer jusqu’au milieu du mois de mars. Donc, on va encore vivre les soubresauts de l’hiver, des températures froides et des tempêtes sont possibles jusqu’au 15 mars», a affirmé Bertin Ossonon, météorologue à MétéoMédia.

On prévoit que ce sera encore intense jusqu’à la mi-mars, mais après ça les bonnes nouvelles commenceront à arriver. 

«À ce moment, les choses semblent vouloir se rétablir. On va se retrouver avec des conditions agréables et printanières. Si on se compare à l’an dernier, c’est presque un mois plus tôt. Du milieu du mois de mars en allant vers le mois d’avril, les températures vont être un peu en dents de scie, de la douceur combinée à quelques petits froids. Ce sont des bonnes nouvelles», note M. Ossonon.

Aux termes des mois de mars, avril et mai, la moyenne de température devrait se situer dans les normales de saison. Durant ces trois mois, de jour et de nuit, la moyenne est de 6 degrés. 

«On parle de températures entre -4 et 18 degrés en moyenne pour la Mauricie. On va donc se retrouver avec des moyennes autour de 6 degrés d’ici la fin des trois mois […] En 2018, la moyenne de ces mois avait été de un à deux degrés sous les normales de saison. L’hiver s’était poursuivi dans la deuxième partie du mois de mars et même en avril il y avait eu du froid», note le météorologue.

Quant aux précipitations, il va y en avoir encore. Des tempêtes pourraient laisser plusieurs centimètres de neige sur la région au mois de mars. En Mauricie, il tombe en moyenne 44 centimètres en mars et 13 centimètres de neige en avril.

Avec les quantités de neige au sol qui dépassent un mètre à certains endroits le printemps, risque de rimer avec inondations. La saison sera à surveiller selon le météorologue.

«Si les températures commencent à remonter au-dessus de 0 et que ça se poursuit pendant plusieurs journées, il va y avoir un risque d’inondation qui va être élevé.»

On note également que les précipitations pourraient tomber sous forme de pluie. Si elles sont abondantes et combinées à la fonte des neiges, il pourrait y avoir une menace bien réelle d’inondation.

«Pour rester dans les bonnes nouvelles, quand on jette un petit coup d’œil à l’été, la saison pourrait être chaude et beaucoup plus intéressante que l’an dernier où c’était extrême. Cette année, ce sera un peu plus correct», soutient l’expert.

Le calme avant une autre tempête

Le soleil va s’amener dans les prochains jours avec des températures un peu plus froides que les normales, il faudra profiter de ces belles journées puisqu’il pourrait y avoir un autre système ce week-end.

«On surveille un système qui pourrait laisser encore de 15 à 20 centimètres de neige. C’est à surveiller», a conclu Bertin Ossonon.