Le Nouvelliste
Tous les animaux du Zoo de Saint-Édouard ont été déplacés.
Tous les animaux du Zoo de Saint-Édouard ont été déplacés.

Fin des perquisitions au Zoo de Saint-Édouard: «une vaste opération de relations publiques»

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
SAINT-ÉDOUARD-DE-MASKINONGÉ — C’est par la voie des réseaux sociaux que la SPCA de Montréal annonçait jeudi la fin des perquisitions et de la relocalisation des quelque 240 animaux que comptait le Zoo de Saint-Édouard, dans la foulée des accusations de cruauté et de négligence envers les animaux qui pèsent contre le propriétaire de l’endroit, Normand Trahan. L’organisme de bienfaisance, chargé de l’application de la loi en matière de bien-être et de sécurité de l’animal, se refuse à tout autre commentaire cette cause. De son côté, l’avocat de M. Trahan, Me Michel Lebrun, continue de qualifier l’affaire de vaste opération de relations publiques, en rappelant que tous les faits allégués faisaient déjà l’objet d’un suivi et de mesures de correction de la part du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).