Les feux d’artifice ont été lancés de 11 sites différents répartis dans les sept secteurs de Shawinigan, permettant à la plupart des résidents de les admirer en toute sécurité.
Les feux d’artifice ont été lancés de 11 sites différents répartis dans les sept secteurs de Shawinigan, permettant à la plupart des résidents de les admirer en toute sécurité.

Feux d’artifice à Shawinigan: un succès qui pourrait devenir une tradition

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
Shawinigan — C’est avec un large sourire que le maire de Shawinigan, Michel Angers a amorcé son dimanche, après que l’ambitieux spectacle de feux d’artifice répartis partout dans la ville de samedi soir ait été couronné de succès. La satisfaction ressentie tant par le maire que par l’entreprise Feux d’artifice Orion était telle, qu’il ne serait pas impossible de voir l’expérience se répéter dès l’an prochain.

Selon ses dires, Michel Angers a reçu une vague de commentaires positifs impressionnante de la part des citoyens qu’il a rencontrés dans la rue ou encore sur ses médias sociaux. Rappelons que ceux-ci étaient nombreux à s’être déplacés pour assister à l’éclatement de ces pièces pyrotechniques colorées.

«Tout s’est passé à merveille, je n’ai reçu que des remerciements et des commentaires positifs. Je pense que c’était une façon assez unique de présenter des feux d’artifice et que ça a rendu les gens très heureux. C’est donc mission accomplie pour notre équipe, qui a organisé cet événement dans le but premier de féliciter la population pour la discipline dont elle fait preuve depuis quelques mois», a-t-il fait savoir.

À lire aussi:

Feux d’artifice à Shawinigan: un ciel plus coloré que jamais

Par ailleurs, malgré les quelques attroupements qui se sont formés un peu partout dans la ville lors du spectacle céleste, M. Angers a assuré qu’il n’a constaté aucun écart de conduite majeur quant aux mesures de distanciation sociale mises en place par la Santé publique.

«Il y a eu quelques rassemblements, mais les groupes semblaient respecter les consignes sanitaires entre eux. On savait qu’en bout de piste, les gens allaient trouver des endroits sur notre carte où regarder les feux d’artifice, on ne pouvait pas les empêcher de sortir. Toutefois, je me suis moi-même promené en voiture et, de ce que j’ai vu, les citoyens étaient très respectueux des directives.»

Récidive envisagée

Ayant constaté chez les citoyens une fervente volonté de voir cet événement se déployer année après année en sol shawiniganais, le maire s’est dit très intéressé à en faire une tradition, bien qu’il ne soit pas en mesure de confirmer quoi que ce soit pour l’instant.

«Parmi les nombreux commentaires que j’ai reçus, beaucoup de gens semblaient souhaiter que l’on répète l’expérience l’an prochain. Je peux donc assurer que ça fera partie de nos discussions», a indiqué Michel Angers.

Ce dernier a toutefois tenu à souligner l’importance du rôle joué par la compagnie shawiniganaise Feux d’artifice Orion dans l’organisation et le financement de ce spectacle innovateur.

«N’eût été le fait que nous avions Orion, une entreprise locale, pour participer au financement et assurer l’organisation de l’événement, je ne suis pas certain que nous aurions été prêts à embarquer dans une telle aventure dans les circonstances. Toutefois, comme c’était une façon de souligner de 20e anniversaire de la compagnie et d’encourager local, nous l’avons fait», a-t-il soutenu.

Chez Orion, l’ambiance était également à la fête, dimanche, alors que l’événement, qui représentait une première pour toute l’équipe, s’est déroulé à merveille en ce qui a trait à la logistique.

«Ça a très bien été sur tous nos sites de lancement! Pour nous, ça a été super amusant d’organiser un tel déploiement. On serait prêts à recommencer n’importe quand. Il suffit de valider auprès des différentes municipalités afin de voir si elles sont intéressées à le faire», a mentionné le président-concepteur des Feux d’artifice Orion, Patrick Chandonnet.

Rappelons qu'un budget de 50 000 $ a été consacré à ce spectacle, dont 35 000 $ provenaient des coffres de la Ville et 15 000 $ de la compagnie Orion.