La 18e édition de Noël en lumière aura finalement lieu au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, du 13 décembre au 3 janvier.
La 18e édition de Noël en lumière aura finalement lieu au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, du 13 décembre au 3 janvier.

Feu vert pour la tenue de la 18e édition de Noël en lumière

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Après avoir évalué au cours des dernières semaines les différentes possibilités qui s’offraient à lui concernant la tenue de l’activité Noël en lumière, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap donne finalement le feu vert et va de l’avant avec la tenue de la 18e édition. L’événement qui se déroulera du 13 décembre au 3 janvier sera évidemment bien différent que par les années passées en raison de la pandémie, on s’en doute fort bien.

Créativité et ajustement, c’est en effet ce qu’a dû mettre de l’avant au cours des dernières semaines l’organisation afin de proposer une programmation qui respecterait une à une les mesures sanitaires en vigueur. 

«On avait vraiment l’intention de faire Noël en lumière cette année, mais ce qui nous mettait un point d’interrogation, c’était plus la question de la Santé publique. Mais on a constaté que pour ce qui est de l’accès au parc, il n’y avait pas de problème. Bref, tout ce qu’on nous a demandé, c’est de retirer ce qui pouvait susciter des rassemblements, mais pour le reste, c’est déjà ce qu’on appliquait depuis les dernières semaines», soutient Martin Yelle, directeur de la mission du Sanctuaire.

Pour ce faire, le Sanctuaire compte proposer une 18e édition qui sera totalement gratuite pour tous. Les visiteurs seront cependant invités s’ils le désirent à verser une contribution volontaire.

Une décision qui allait de soi pour l’organisation, en raison du contexte actuel. 

«Il nous a semblé important d’offrir cet événement gratuitement cette année puisqu’il y aura peu d’activités durant les Fêtes et que les gens ont besoin de calme et de paix en cette période difficile de pandémie», explique M. Yelle.

Ainsi, dès le 13 décembre prochain, les jardins du Sanctuaire seront illuminés de 16 h à 21 h et pourront accueillir les visiteurs qui devront toutefois faire en sorte de respecter les mesures de distanciation physique et d’éviter tous rassemblements sur le site. Lors de leur visite, ces derniers doivent également s’attendre à constater certains changements à la programmation habituelle, rappelle le directeur de la mission du Sanctuaire.

«Évidemment, les gens doivent s’attendre à ne voir aucune activité qui va susciter des rassemblements. De plus, la deuxième chose qui est nouvelle cette année en plus de la gratuité, c’est que les gens qui vont vouloir entrer dans les lieux de culte auront des consignes de sécurité supplémentaires à respecter. Finalement, il y aura une programmation virtuelle qui sera dévoilée tout au long des prochaines semaines», soutient-il.

En plus de pouvoir déambuler dans les jardins, les visiteurs auront par ailleurs la possibilité de s’arrêter pour un temps de silence ou pour allumer une chandelle au petit sanctuaire.

La boutique du Sanctuaire fera pour sa part place à quelques nouveautés cette année, et offrira notamment des pâtés congelés préparés dans les cuisines du Sanctuaire, une grande sélection d’articles de Noël, des produits du terroir, les fromages de l’Abbaye St-Benoît-du-Lac, ainsi que de nombreux articles de créateurs québécois.

Rappelons que comme l’avait mentionné il y a près d’un mois Geneviève Dauphin, responsable des communications au Centre d’action bénévole du Rivage, il n’y aura pas de Marché de Noël cette année au Sanctuaire en raison du contexte actuel. 

Des spectacles en ligne

Évidemment, pour la 18e édition de Noël en lumière, les spectacles qui étaient fort populaires chaque année sur le site ne pourront avoir lieu afin d’éviter les rassemblements. Le Sanctuaire proposera toutefois une programmation de spectacles qui sera diffusée via les médias sociaux.

Ainsi, des prestations d’Olivier Fillion et des musiciens de l’ensemble Claude-Gervaise seront présentées via la page Facebook et la chaîne YouTube du Sanctuaire tout au long de la période des Fêtes. 

La présentation d’un nouvel orgue à tuyaux dans le chœur de la Basilique sera également rendue possible par une prestation virtuelle de l’organiste titulaire et d’une production du Concours international d’orgue du Canada au début de l’année 2021.

Une plus grande popularité cette année?

Comme peu d’activités seront proposées pendant la période des Fêtes pour éviter les rassemblements, du côté de Noël en lumière, on reste conscient que l’activité pourrait susciter un plus grand engouement cette année. L’organisation reste confiante et estime même être fin prête à les recevoir. 

«C’est en effet bien possible que les gens viennent davantage cette année, mais on va être prêt à les accueillir et on n’a pas de crainte, car on a tout ce qu’il faut pour pouvoir faire respecter les consignes de façon simple et en plus, l’espace est très grand», soutient Martin Yelle.

Des messes de Noël limitées à 25 personnes

Comme ce sera le cas pour toutes les églises qui se retrouvent en zone rouge cette année, en raison des restrictions dues à la pandémie, le Sanctuaire se voit également dans l’obligation de limiter ses populaires messes de Noël du 24 décembre en soirée à 25 personnes par lieux de culte seulement.

Cependant, les messes qui auront lieu à la basilique seront rediffusées dans trois autres chapelles sur le site, ce qui permettra à un total de 100 participants répartis dans quatre lieux de pouvoir y assister simultanément. 

Bien qu’on aurait aimé au Sanctuaire avoir quelques assouplissements en ce sens en raison de la grandeur des lieux de culte, notamment de celui de la basilique, le directeur de la mission du Sanctuaire ne s’en formalise pas outre mesure.

«C’est clair qu’on aurait été capable de gérer plus de personnes dans nos lieux, mais en même temps, on se rend bien compte qu’il faut respecter les consignes puisqu’on voit que le nombre de cas n’est pas en train de descendre actuellement, donc il ne faut pas jouer avec le feu. On comprend donc très bien la situation et on va réussir à accommoder le plus de personnes possible avec nos quatre lieux distincts.»

Ceux et celles qui souhaitent participer à l’une des six messes de Noël devront réserver leur place en téléphonant à la réception, ou en remplissant le formulaire en ligne qui est disponible sur le site du Sanctuaire.