Les carrioles touristiques de Saint-Élie-de-Caxton pourront finalement circuler dans les rues du village dans le cadre d’un projet pilote de trois ans.

Feu vert aux carrioles à Saint-Élie-de-Caxton

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton pourra finalement continuer d’offrir son service de carrioles aux visiteurs qui souhaitent faire une visite du village tout en écoutant la narration de Fred Pellerin, et ce, pour au moins trois ans.

Le gouvernement du Québec a publié un arrêté ministériel à ce sujet dans la Gazette officielle, qui permettra la tenue d’un projet pilote de trois ans sur la circulation de carrioles touristiques à Saint-Élie-de-Caxton.

La dérogation sera en vigueur à partir du 3 juillet prochain. D’ici là, certaines rues du village seront fermées à quelques reprises lorsque les carrioles seront de passage. Les coûts de cette opération seront divisés entre la Municipalité et le gouvernement du Québec, tel qu’annoncé en mai dernier.

C’est qu’en décembre 2018, des citoyens avaient porté plainte en raison du fonctionnement des carrioles, qui sont légales sur la voie publique seulement lorsque les rues utilisées sont fermées à la circulation. Toutefois, à Saint-Élie-de-Caxton, les carrioles circulaient depuis plus de 10 ans sans que les rues ne soient barrées. Comme les carrioles circulent dans les rues du village sept jours sur sept durant la saison estivale, la Municipalité avait fait une demande de dérogation auprès du gouvernement afin qu’on lui accorde une exemption au Code de la sécurité routière.

En mai dernier, le député de Maskinongé Simon Allaire avait mentionné que le décret était en processus de rédaction.

Les tours de carrioles constituent 90 % des visites guidées à Saint-Élie-de-Caxton.