Mario Pelchat était de passage au Festival de l'Assomption, à l'occasion d'une séance d'autographes.

Festival de l'Assomption: l'effet magnétique de Mario Pelchat

Mario Pelchat était de passage mardi après-midi au Festival de l'Assomption. Tel un aimant, le chanteur a attiré les visiteurs en sa direction, créant au passage un petit mouvement de foule. Les adeptes de l'artiste ont ainsi pu lui faire signer un autographe, et prendre un égoportrait avec lui.
C'est dans le cadre d'une rencontre avec ses admirateurs que Mario Pelchat a fait escale au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Les organisateurs du Festival l'avaient invité à venir faire un bain de foule, question de promouvoir le spectacle et l'album Agnus Dei. À travers ses dernières oeuvres, l'artiste explore en effet le chant religieux. 
«C'est la première fois que je me commets dans de la musique liturgique chrétienne. Ça faisait longtemps que j'avais envie de le faire», admet l'artiste. «J'ai commencé à chanter à la chorale de mon église quand j'étais petit, et les premières chansons que j'ai interprétées font partie du répertoire que j'ai repris sur l'album», précise-t-il.
L'idée de produire un disque de chants liturgiques trottait dans la tête du chanteur depuis un moment. Il était cependant inquiet de la réception qu'un tel album pouvait recevoir en 2017. Ses angoisses se sont cependant rapidement dissipées.
«Le disque est sorti au mois de mars, et il est encore au top des ventes au moment où on se parle. Nous avons écoulé 953 copies au cours de la dernière semaine, et c'est comme ça depuis le début. Nous sommes présentement à 52 000 albums vendus, et ça prouve que les gens ont besoin d'entendre des choses vraies, des choses touchantes, issues du religieux et du sacré», remarque Mario Pelchat. Fort de ce succès, l'artiste partira bientôt à la conquête des salles du Québec, en compagnie du coeur de prêtres avec qui il a enregistré l'album. «Nous allons partir en tournée cet automne, au cours de laquelle nous allons passer par le Centre Vidéotron. Je n'ai jamais fait un amphithéâtre aussi grand dans toute ma carrière. Il fallait bien chanter des chansons religieuses pour que ça arrive une première fois!», lance-t-il en riant.
S'il s'agissait de la première présence du chanteur au Sanctuaire, ce n'était certes pas la dernière: Mario Pelchat reviendra s'y produire le 9 décembre, en compagnie des prêtres du diocèse de Québec.