À l'avant, les meunières Corinne Trottier, Marie-Claude Poulette, Marie-Josée Dauphinais et Mélissa Ldouceur, meunières. Derrière, Marc H Plante, président d'honneur et député dans Maskinongé, Annie Ringuette, directrice des meunières, André Auger, président du Festival, Gabrielle Lefebvre, Reine-Meunière 2016. Louise Savoie, Boulangère, Marilou Vincent, Miss Personnalité 2016, Yvon Picotte, secrétaire-trésorier du Festival.

Festival de la galette de Louiseville: une édition en chansons

Si le Festival de la galette de sarrasin de Louiseville reste un classique, son comité organisateur, lui, continue de le faire évoluer. À l'aube de sa 39e édition, le dévoilement de sa programmation met l'accent sur la dimension spectacle de l'événement.
Fort d'un taux de satisfaction de 90%, l'organisation du «plus gros événement de la MRC de Maskinongé» en est à expérimenter de nouvelles formules à l'approche de son quarantième anniversaire, a expliqué André Auger, président de l'événement.
Cette année, une multitude de spectacles seront présentés afin de tester la rentabilité d'une telle entreprise. À titre d'exemple, l'organisation compte retirer une partie des chaises de la Place Canadel lors du spectacle de Kaïn.
D'envergure provinciale, le groupe risque d'attirer un public trop important pour ce qu'est capable d'accueillir le parterre de la Place Canadel lorsqu'il est recouvert de chaises.
Si l'expérience s'avère concluante, cela pourrait mettre la table afin d'accueillir de gros noms, estime M. Auger.
En attendant, le président assure que l'édition est prête pour faire en sorte que ce soit un festival réussi. Éternel impondérable, il ne reste qu'à espérer que la température soit au rendez-vous.
Parmi ceux qui offriront une prestation en 2017, on note Brigitte Boisjoli, Yves Lambert, Travis Cormier et Kaïn. Des passeports sont actuellement en prévente au prix de 40$ sur le site internet du Festival.
«Attirer près de 100 000 personnes dans une ville de 7200, c'est assez exceptionnel», souligne Marc H Plante, député provincial de Maskinongé et nouveau président d'honneur pour l'édition 2017 du Festival.
Même si les spectacles occuperont une place importante cet automne, pas question pour le comité organisateur de le faire au détriment des producteurs. Encore cette année, près de cinquante kiosques seront installés sur l'«Avenue du Terroir».
Pour la députée fédérale de Maskinongé-Berthier, Ruth Ellen Brosseau, c'est une belle occasion de découvrir et de souligner la culture du sarrasin que le Festival s'efforce de promouvoir depuis 1978. «C'est une chance de rencontrer les producteurs de la région et d'acheter des produits locaux. Ça rapproche le citoyen de l'agriculture et favorise l'agrotourisme», indique-t-elle.
De plus en plus nombreux, les festivaliers qui viennent passer une nuitée ou plus en campeur sur le site verront aussi une amélioration au système d'hébergement. À l'ouest de la municipalité, l'administration louisevilleoise a cédé à M. Auger et son équipe un terrain pour y accueillir les 500 à 800 motorisés qui se présentent annuellement.
«Le terrain a été mis à niveau et on a aménagé trois avenues. On y compte 134 terrains, dont 70 avec services», explique M. Auger. L'année prochaine, l'organisation devrait arriver à offrir des services sur tous les emplacements.
«C'est devenu nécessaire parce que les gens possèdent des motorisés de plus en plus gros qui ont besoin d'électricité et d'eau», ajoute-t-il.
Dans l'état actuel des choses, bien que les campeurs constituent une belle manne pour le Festival, son président estime que l'événement pourrait en tirer profit davantage. En effet, ces dernières années, certains se sont plaints d'un manque d'activités pendant la semaine. Si l'équipe arrive à offrir de l'animation tous les jours, ce sont des revenus supplémentaires qui pourront être engrangés en incitant les campeurs à étirer leur séjour.
D'ailleurs, grâce à une initiative des Résidences des Bâtisseurs, la programmation de l'événement voit une nouvelle activité s'ajouter à son calendrier. Le mardi 3 octobre, une soirée de danse en ligne sera organisée pour les personnes du troisième âge.
Le dévoilement de la programmation a également été l'occasion de présenter les candidates au titre de la Reine-Meunière. Cette année, les meunières Mélissa Ladouceur, Marie-Josée Dauphinais, Marie-Claude Poulette et Corinne Trottier tenteront de succéder à Gabrielle Lefebvre, Reine-Meunière de l'édition 2017.
Pendant les dix jours que durent l'événement, les aspirantes à la succession de Mme Lefebvre essaieront de vendre un maximum de macarons au prix de trois dollars afin remporter les honneurs. 
Un titre de Miss Personnalité sera aussi décerné à l'une d'entre elles. Un jury évaluera notamment les candidates sur leur sociabilité, leur esprit d'équipe et leur contrôle d'elles-mêmes. Lors de la 38- édition, c'est Marilou Vincent qui avait été désignée.