Malgré une baisse de l’achalandage, François Dubois, organisateur du Festiroule country de Trois-Rivières, se réjouit d’une augmentation de la clientèle locale.

Festiroule country : une participation locale de plus en plus importante

Trois-Rivières — À l’heure des bilans, François Dubois, organisateur du Festiroule country de Trois-Rivières, préférait souligner que la 12e édition du festival qui met la musique country en valeur et qui voit des centaines de véhicules récréatifs converger vers le terrain de l’Exposition a réussi à attirer un public de plus en plus local plutôt que de s’attarder à la baisse d’achalandage générale de l’événement. Une diminution qu’il attribue par ailleurs aux caprices de la météo.

Les points forts de l’événement auront été la performance de Paul Daraîche, jeudi soir, et celle de Laurie Leblanc, samedi soir. Les deux artistes auront pratiquement rempli l’aréna Claude-Mongrain lors de leur prestation respective, relate M. Dubois.

S’il concède que la baisse de l’achalandage constitue une certaine déception — 350 motorisés ont pris part au festival, alors qu’on espérait en avoir 420 —, l’organisateur estime que la croissance de la clientèle locale est un gage de pérennité pour l’événement qui vise à amasser des fonds servant à financer les travaux du Bureau d’aide et d’information sur le logement adapté (BAIL) de la Mauricie.

S’il était encore trop tôt dimanche pour dresser un bilan financier de l’événement, on rappelle que plus de 100 000 $ ont été remis à BAIL-Mauricie depuis la création du Festiroule, en 2008.