La rue des Forges a été complètement bouclée durant plusieurs heures.

Fausse alerte aux colis suspects au centre-ville de Trois-Rivières

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
La rue des Forges au centre-ville de Trois-Rivières a été complètement paralysée, mercredi après-midi, alors que la présence de deux colis suspects a nécessité l’aménagement d’un important périmètre de sécurité. Le tout s’est cependant avéré être une fausse alerte en fin d’après-midi.

L’appel initial a été logé au service de police de Trois-Rivières vers 12 h 25. Les artificiers de la Sûreté du Québec sont arrivés sur place vers 15 h et ont procédé à la vérification du contenu des deux colis suspects à l’aide de rayons X et d’un maître chien. 

Vers 16 h 10, les artificiers ont rapidement pu conclure que les deux colis ne contenaient aucun explosif. En fin de journée mercredi, le service de police de la Ville de Trois-Rivières a confirmé que le premier colis contenait du matériel de construction tandis que le second contenait du matériel informatique .

Rappelons que la police de Trois-Rivières a reçu un premier appel sur l’heure du dîner mercredi pour signaler la présence d’une mallette trouvée sur le trottoir devant le restaurant Angéline situé sur la rue des Forges. Les services d’urgence se sont déployés pour sécuriser les lieux et procéder aux évaluations requises. 

«Lorsque les patrouilleurs sont arrivés sur place, ils ont décidé de traiter l’appel comme un colis suspect. C’est donc à ce moment que nous avons mis le protocole en place avec, notamment, la présence de la police et des pompiers», a précisé le responsable des relations publiques de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain. 

«Dans la foulée des événements qui nous préoccupent au niveau international, notamment les actes terroristes, il n’y avait pas matière à prendre cette menace à la légère, a-t-il affirmé. Ça a peut-être perturbé le centre-ville, mais il faut sécuriser la population.»

Un deuxième appel a par la suite averti la police 15 minutes plus tard de la présence d’un sac de sport dans les toilettes de la Place La Mauricie, où sont entre autres situés les locaux de Radio Canada Mauricie-Centre-du-Québec. Le périmètre de sécurité a alors été élargi et des évacuations de nombreux commerces ont été ordonnées, et ce, jusqu’en fin de journée mercredi.

La police de Trois-Rivières a par ailleurs mentionné que les caméras de surveillance des commerces avoisinants ont été vérifiées et que des témoins ont été rencontrés.

Le périmètre de sécurité a quant à lui été levé vers 16 h. 

Avec La Presse canadienne