L'Expo de Trois-Rivières a accueilli près de 55 000 visiteurs au cours de sa 109e édition.

Expo de Trois-Rivières: du soleil et 55 000 visiteurs

Même si les deux événements ont eu lieu presque en même temps cette année, l'Expo de Trois-Rivières et le FestiVoix ne semblent pas s'être nui. Le beau temps aidant, les tourniquets de la 109e Expo ont enregistré près de 55 000 entrées, soit davantage que l'an dernier.
«Nous avons environ 3000 à 3500 personnes de plus que l'an passé. Et pourtant, il y avait beaucoup d'activités à Trois-Rivières», affirme le président de l'événement, Ghyslain Demers, en faisant référence notamment au FestiVoix qui se déroulait en même temps et qui a attiré son lot de grandes foules.
«Je suis surpris de voir la fidélité des gens envers notre événement. Et sa popularité ne se dément pas», ajoute celui qui envisageait des impacts négatifs de la tenue en même temps de deux événements majeurs. «Lorsqu'il y a eu de gros spectacles, comme celui de Gloria Gaynor, c'est sûr que l'achalandage arrêtait vers 19 h. Mais le site était heureusement plein.»
Le magnifique temps des dernières semaines n'est pas étranger au succès de l'Expo. «Nous n'aurions pu demander mieux. C'est la raison des grands succès. Nous n'avons eu qu'une journée maussade. Et c'était le lundi lorsque nous ouvrions à 16 h», souligne le président très heureux du temps estival que lui a offert Dame Nature pour cette 109e édition. Les visiteurs, particulièrement les enfants et les adolescents, visitent l'Expo de Trois-Rivières pour les manèges de Beauce Carnaval, dont le petit dernier, le «Vertigo». Ce manège fait tourner les téméraires à plusieurs mètres dans les airs. «Ça fait fureur», n'hésite pas à affirmer le président de l'Expo.
Les spectacles des acrobates du motocross du Milot Land Tour (Ben Milot, le capitaine de l'équipe était toutefois en Chine) ont connu un très bon succès encore cette année. Des dizaines de jeunes amateurs faisaient la file pour avoir l'autographe des pilotes de haute voltige. «Ça fait quatre ans qu'ils viennent ici et c'est toujours aussi populaire.»
Les «raisons d'être de l'Expo de Trois-Rivières», comme le souligne son président, sont les concours d'animaux. Cette année, près de 600 bêtes ont été jugées dans diverses catégories. Ces concours sont l'occasion pour les éleveurs de montrer leurs spécimens, mais surtout de profiter de la reconnaissance qui accompagne un prix pour réaliser de bonnes affaires. Ainsi, la génétique des bêtes primées devient plus intéressante pour les éleveurs. L'Expo présentait aussi une compétition provinciale de tire de chevaux, une grande réussite selon les organisateurs. 
«Les participants sont très contents. Les concours représentent beaucoup de reconnaissance pour les bêtes. Ce sont des jugements importants pour les animaux et leurs propriétaires», avoue M. Demers. «Les embryons peuvent être vendus à l'étranger.»