Voici cinq des sept étudiantes sages-femmes lors de la journée La planète s’invite à l’université. De gauche à droite,  Léa Rancourt, Anabel Gravel Chabot, Marylène Dussaut, Margaux Cassivi et Alice Berthe.
Voici cinq des sept étudiantes sages-femmes lors de la journée La planète s’invite à l’université. De gauche à droite, Léa Rancourt, Anabel Gravel Chabot, Marylène Dussaut, Margaux Cassivi et Alice Berthe.

Examen manqué pour manifester: des étudiantes sages-femmes mettent en demeure l’UQTR

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Sept étudiantes sages-femmes ont fait parvenir une mise en demeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières afin d’obtenir le droit de reprendre un examen qui se tenait le 15 mars, lors de la marche pour le climat. Les jeunes femmes ont choisi de prendre part à la grève étudiante qui avait été votée pour joindre le mouvement La planète s’invite à l’université bien que l’UQTR ait refusé de lever les cours. Résultat: elles ont maintenant un échec qui les empêche d’accéder à leur dernière année d’étude.