Éruption d’un puits de gaz: quatre résidences évacuées à Batiscan

BATISCAN — L’éruption d’un puits de gaz a forcé l’évacuation de quatre résidences situées sur la route 138, près de l’intersection du chemin de l’Île Saint-Éloi Ouest à Batiscan, tôt samedi matin.

Vers 3 h 30, un bruit sourd s’est fait entendre, réveillant plusieurs personnes vivant à proximité du puits, selon le maire de Batiscan, Christian Fortin.

«Il n’y a pas eu de flammes, pas de dégâts matériels ni de blessures. Les gens évacués ont pu réintégrer leur résidence samedi soir», explique le premier magistrat.

Puisque le puits se situe très près de la route 138, celle-ci a été complètement fermée pendant plus de douze heures, samedi, entre Batiscan et Champlain. Le chemin de l’Île Saint-Éloi Ouest a lui aussi été fermé à la circulation, sauf pour permettre aux résidents de sortir de chez eux. Cette rue demeurera inaccessible le temps que l’entreprise Junex, qui détient les permis d’exploitation du puits d’après M. Fortin, termine de colmater le puits. Selon ce que l’entreprise a dit à M. Fortin, le forage remonterait aux années 1950 et le puits, profond de 650 mètres, ne serait pas exploité présentement. L’entreprise Ressources Utica aurait toutefois récemment racheté le puits, d’après M. Fortin, qui affirme que la Municipalité va surveiller la situation de près. «On a une bonne collaboration avec la compagnie, ils font le nécessaire pour corriger la situation dans les plus brefs délais», assure M. Fortin.

Selon la définition contenue dans le Règlement sur le forage et l’exploitation des puits de pétrole et de gaz au Canada, une éruption, ‘‘blowout’’ en anglais, peut se produire lorsqu’un puits en forage atteint une formation à pression élevée.

Avec Sébastien Houle